• GP du Brésil - Ferrari

Alonso pas animé par la revanche

ESPN Staff
21 novembre 2012 « Hülkenberg remercie Force India | Bianchi va découvrir Yeongam »

Fernando Alonso était présent en début de semaine à la Bourse de New York, au lendemain de sa troisième place lors du Grand Prix des États-Unis disputé à Austin. À une course de la fin de saison, il compte 13 points de retard sur Sebastian Vettel. Le titre de champion 2012 se jouera donc entre ces deux hommes lors de la dernière épreuve de l'année, comme en 2010, à Abou Dhabi.

Il y a deux ans, Alonso avait pris le départ de cette course de clôture avec quinze longueurs d'avance sur Vettel, alors troisième derrière son coéquipier Mark Webber. Mais il avait perdu ses chances de sacre coincé derrière Vitaly Petrov, laissant s'envoler Vettel vers la victoire et sa première couronne mondiale. Ferrari ne s'était pas méfié du jeune allemand, alors âgé de 23 ans, et avait fait l'erreur de coller à la stratégie mise en place pour Webber.

Cette année, les rôles sont inversés, c'est Vettel qui sera virtuellement champion dimanche au départ des 71 tours du Grand Prix du Brésil, alors Alonso est-il animé par un esprit de revanche ? ''Non, pas du tout'', a-t-il affirmé à Wall Street. "Ce serait juste un grand bonheur pour nous. Ferrari, c'est une écurie spéciale, tout le monde se donne à 100% car ils sentent qu'ils font partie d'une grande famille."

71 tours avant le résultat final

Sebastian Vettel, leader du championnat, a seulement besoin de terminer dans les quatre premiers le week-end prochain à Interlagos. S'il réussit un tel résultat, il sera sacré pour la troisième année consécutive. Mais Alonso ne va rien lâcher, il demande à son équipe de faire un week-end sans faute pour préserver ses chances. Car, en cas d'abandon de Vettel, Alonso récupèrerait le titre mondial en montant sur le podium.

"Une année d'efforts va se jouer sur un laps de temps très court"
Fernando Alonso

"Il reste 71 tours pour connaître le résultat final, une année d'efforts va se jouer sur un laps de temps très court'', a ajouté le pilote Ferrari. ''Ce qui arrivera arrivera mais c'est important de tout faire à la perfection. Nous savons qu'une place sur le podium peut nous suffire, j'ai confiance en moi-même et en l'équipe. Nous allons nous battre jusqu'au bout."

"Soyons honnêtes avec nous-mêmes et avec nos fans, nous ne sommes pas super compétitifs, mais nous sommes encore dans la course. Nous arriverons au Brésil avec plusieurs petites améliorations, mais les autres (Red Bull) feront la même chose. Un bon réglage pourrait faire la différence ou améliorer le comportement de la voiture sur le circuit."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff