• Ferrari

''Tout reste possible'' pour Pat Fry

ESPN Staff
4 novembre 2012 « Domenicali promet mieux à Alonso | Bianchi va découvrir Yeongam »

Le directeur technique de Ferrari Pat Fry, à l'instar de tout le clan Ferrari, quitte Abou Dabi avec le sourire et le sentiment que tout est encore possible pour le titre des Pilotes, pour Fernando Alonso.

L'Espagnol a subjugué l'ingénieur britannique par sa prestation qui s'est terminée par une deuxième place, derrière Kimi Räikkönen. "Ce fut un week-end difficile et intense et en sortir en ayant amélioré notre situation dans les deux Championnats, c'est quelque chose de positif. On ne doit pas avoir de regrets sur ce qu'il s'est passé. Les Voitures de Sécurité ne sont pas arrivées en piste au meilleur moment pour nous, mais on ne pouvait rien changer à cela. Nous devons faire notre maximum pour ce qui nous concerne, et sur ce point-là, nous n'avons rien à nous reprocher."

Massa, "précieux''

"Une fois de plus, Fernando a réussi une performance incroyable, en tirant le moindre centième de seconde de la voiture, que ce soit en qualification ou lors de la course. Lorsque la stratégie ne permet pas beaucoup de variantes, il est toujours difficile de reprendre des places mais ce soir, comme il y a huit jours en Inde, il a montré qu'elle était sa dimension. Ses deux deuxièmes places valent beaucoup plus que les 36 points qu'elles nous rapportent au Championnat."

"Felipe a lui connu une course plus difficile, perdant un temps précieux en raison d'un tête-à-queue en plein dans le trafic. Cependant, les six points qu'il a marqués valent de l'or au championnat des Constructeurs", a ajouté Fry.

"Ces dix jours avant les deux dernières courses qui se dérouleront sur une semaine seront cruciaux pour préparer un Grand Prix qui va se tenir sur un circuit (Austin) que personne ne connaît. Celui qui sera le plus rapide à s'adapter et à adapter sa voiture pourra avoir un avantage."

"Une fois de plus dans ce Grand Prix, notre rythme en course a été meilleur que celui que nous avons pu voir en qualifications. Nous devons franchir une étape dans ce secteur pour essayer d'avoir une chance dans les deux derniers Grands Prix de la saison. Nous avions des nouveautés lors de cette course qui, dans une certaine mesure, n'ont pas fonctionné autant que nous l'espérions. Nous devons comprendre pourquoi et faire quelque chose rapidement parce qu'il ne reste pas beaucoup de temps."

"En outre, ces dix jours avant les deux dernières courses qui se dérouleront sur une semaine seront cruciaux pour préparer un Grand Prix qui va se tenir sur un circuit (Austin) que personne ne connaît. Celui qui sera le plus rapide à s'adapter et à adapter sa voiture pourra avoir un avantage. Aucun de nous ne va lâcher maintenant car tout reste possible."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff