• Ferrari

Montezemolo, la tentation politique

ESPNF1 Staff
5 avril 2011 « Emanuele Pirro nommé commissaire | Red Bull attend un autre titre »

Après l'avoir évoquée cet hiver, Luca di Montezemolo parle à nouveau de politique, ce qui lui ferait quitter son poste de président de Ferrari.

Reconduit pour trois ans à la tête du constructeur de Maranello il y a quelques jours, Montezemolo, 63 ans, pourrait mettre le clignotant pour combattre Silvio Berlusconi sur la scène politique.

"Je ne pense pas que ce soit l'une des questions vitales de la vie politique italienne", a déclaré Roberto Formigoni, le président de la région de Lombardie, "mais s'il y a quelqu'un de la société civile qui veut entrer en politique, je l'accueille à bras ouverts."

Lapo Elkann à la tête de Ferrari

Dans le magazine Max, en kiosques mardi, Montezemolo a ajouté : "Il nous faut maintenant une classe politique qui donne et non plus qui prenne. Nous devons commencer à travailler en équipe et avoir une culture d'ouverture pour travailler avec tout le monde." Un vrai début de programme.

Selon l'ancien maire de Venise, Massimo Cacciari, cité dans Autosprint, Montezemolo a déjà pris sa décision de rejoindre l'opposition "mais il doit d'abord mettre les choses en ordre avec Ferrari".

Lapo Elkann, 34 ans, frère du président de Fiat John Elkann, succèderait à Montezemolo, avec le soutien de Sergio Marchionne, le directeur général.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff