• Échappements

Ferrari va prendre un risque

ESPN Staff
20 février 2013 « Des progrès, mais cachés | Bianchi va découvrir Yeongam »
Mercredi, Alonso a poussé les échappements de sa Ferrari jusqu'à leur limite
© Sutton Images
Agrandir

Luca Marmorini, le chef de la division moteur et électronique de Ferrari, a révélé que la F138 sera équipée d'un nouveau système d'échappement lors du dernier bloc d'essais de pré-saison, la semaine prochaine. Il admet cependant qu'il est un peu préoccupé de l'installer si peu de temps avant le début du championnat.

Mercredi, lors de la deuxième journée des essais de Barcelone I, Fernando Alonso a passé du temps dans les stands après qu'une partie de la carrosserie a été brûlée par les échappements. C'était planifié, car les ingénieurs voulaient pousser cet élément jusqu'au bout pour en connaître la durée de vie.

Lors des essais hivernaux de l'an dernier, Ferrari n'arrivait pas à correctement faire fonctionner son système d'échappement à effet Coanda ; l'équipe espère faire mieux cette année lors des essais de Barcelone II, la semaine prochaine. Cependant, Marmorini reconnaît qu'il y a des risques à modifier un système aussi important alors qu'il ne restera que quatre jours d'essais avant de quitter pour l'Australie, où le premier Grand Prix de la saison sera couru (15-17 mars).

"La défaillance d'un système d'échappement peut vous forcer à arrêter la voiture, donc c'est un élément aussi critique qu'un piston ou une boîte de vitesses", a-t-il expliqué. "Alors nous sommes très inquiets d'installer une nouvelle solution en sachant que nous ne pourrons peut-être pas effectuer tous les tests nécessaires, mais nous devons pousser jusqu'au bout."

Deux concepts en parallèle

"Par exemple, ce matin nous avons testé les échappements jusqu'à la fin de leur vie car justement, nous devions absolument connaître leurs limites pour éviter d'avoir à arrêter la voiture (pendant un week-end de course). Je pense que le département moteur n'est pas très à l'aise avec cela, mais il faut s'assurer que toutes nos solutions soient entièrement vérifiées avant d'arriver à Melbourne."

Marmorini a ajouté qu'il avait bien vu les systèmes d'échappement développés par Williams et Caterham, que la FIA considère non conformes aux règlements techniques. "C'est très intéressant et nous travaillons sur un concept différent également", a-t-il déclaré.

"Travailler sur les échappements ne rend pas votre voiture beaucoup plus rapide qu'une autre, cela ne fait que contribuer quelques dixièmes. En ce moment nous travaillons sur une solution différente des leurs (Williams et Caterham), mais aussi sur quelque chose d'autre de complètement différent qui se trouve actuellement sur le banc et dans la soufflerie. Nous installerons sur la voiture ce qui nous semble être la meilleure solution."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff