Toyota RSS

Statistiques par année
Année Moteur Pilote Race Démar Vic Pod Class Meill 1+2 Pole Front Meill Tour Pts Pos
2002 Toyota A McNish, M Salo 17 33 0 0 19 6 0 0 0 8 0 2 10
2003 Toyota CM da Matta, OD Panis 16 32 0 0 20 5 0 0 0 3 0 16 8
2004 Toyota R Briscoe, CM da Matta, OD Panis, J Trulli, R Zonta 18 36 0 0 25 5 0 0 0 6 0 9 8
2005 Toyota OD Panis, R Schumacher, J Trulli, R Zonta 19 36 0 5 32 2 0 2 5 1 1 88 4
2006 Toyota R Schumacher, J Trulli 18 36 0 1 24 3 0 0 0 3 0 35 6
2007 Toyota R Schumacher, J Trulli 17 34 0 0 24 6 0 0 0 5 0 13 6
2008 Toyota T Glock, J Trulli 18 36 0 2 29 2 0 0 1 2 0 56 5
2009 Toyota T Glock, K Kobayashi, J Trulli 17 33 0 5 29 2 0 1 5 1 2 59.5 5
Total 140 276 0 13 202 2 0 3 11 1 3
Course Circuit Date
Première Grand Prix d'Australie Albert Park 3 mars 2002 Résultats
Dernière Grand Prix d'Abou Dabi Yas Marina 1 novembre 2009 Résultats
Fiche

Le constructeur japonais n'avait pas encore tenté sa chance dans la catégorie reine du sport automobile mondial. Pourtant, que ce soit en championnat du monde des rallyes, aux 24 Heures du Mans, dans les divers championnats d'endurance et de voitures de tourisme, ainsi qu'en CART et en IRL aux USA, Toyota s'était déjà essayé à tout.

Il était donc logique que le constructeur nippon croise un jour la route de la F1, ce qui est devenu réalité à partir de 2002. C'est d'une page entièrement vierge que sont partis les nombreux techniciens recrutés à travers le monde.

Fondé sur l'expérience des rallyes de Toyota Motorsport (7 titres mondiaux), une écurie basée dans les environs de Cologne en Allemagne, le challenge que s'est fixé Toyota est de taille puisqu'il ne s' agit plus seulement de motorisation, mais également de châssis, l'ensemble du projet F1 étant estampillé au nom du constructeur japonais, aucune écurie n'ayant été retenue pour supporter les coûts colossaux de cette grande aventure.

Mika Salo et Allan McNish ont essuyé les plâtres, le Finlandais et l'Ecossais préparant et procédant aux débuts de l'histoire du constructeur nippon en F1. Changement de cap en 2003 où Olivier Panis et Cristiano Da Matta étaient chargés de poursuivre l'aventure. L'année suivante encore, le vétéran français et le novice brésilien tenteront en vain de toucher la juste récompense de leurs efforts.

Pour la saison 2005, Toyota avait donc fait appel à des valeurs plus sûres dans le paddock des Grands Prix - l'Italien Jarno Trulli et l'Allemand Ralf Schumacher - et à l'ingénieur 'star' Mike Gascoyne - pour tenter de mettre enfin les troupes du constructeur japonais en bon ordre de marche et atteindre les sommets pour lesquels beaucoup d'argent a déjà été investi.

La saison 2005 a été la plus réussie depuis l'arrivée de Toyota en F1. Le bilan est en effet des plus flatteurs: deux poles positions, une grâce à Trulli aux Etats-Unis, l'autre pour Ralf Schumacher au Japon. Cinq apparitions sur le podium - deux pour Ralf (Hongrie et Chine) - trois pour Jarno dont ses deuxièmes places en Malaisie et au Bahreïn. Finalement quatrième du Championnat du monde des constructeurs, l'écurie japonaise repartait au combat en 2006 avec à l'esprit - l'ambition d'obtenir un premier succès dans la catégorie reine. Objectif raté!

En 2007, Toyota espérait retrouver le niveau qui était le sien en 2005, mais c'est au contraire une saison très difficile que Ralf Schumacher et Jarno Trulli ont bouclée. Pire que celle de 2006! Etant donné le budget alloué par Toyota pour ce programme de F1, ces résultats commençaient à peser lourdement du mauvais côté de la balance...

Grâce à la TF108 de 2008, pilotée en course par Jarno Trulli et l'Allemand Timo Glock, Toyota a quelque peu remonté la pente. Jarno Trulli a en effet terminé troisième du Grand Prix de France alors que son équipier allemand signait la meilleure performance de l'équipe en Hongrie, en terminant deuxième. L'équipe Toyota terminait la saison 2008 avec 56 points au compteur et la cinquième place.

Pour la saison 2009, Toyota repart au combat avec Jarno Trulli et Timo Glock et toujours le Français Pascal Vasselon à la direction technique. L'objectif est le même depuis plusieurs saisons: remporter enfin une victoire en F1. Cette année pourrait être cruciale pour le constructeur japonais, durement éprouvé par la crise financière, et il n'est pas sûr qu'une autre saison "moyenne" serait appréciée au pays du soleil levant...

Haut de la pageHaut

Magazines récents
Voir la liste complète des articles connexes »

Haut de la pageHaut

Dernières photos

déc 22, 2009

Zoran Stefanovic annonce la création de son équipe

oct 31, 2009

oct 30, 2009

Kamui Kobayashi a marqué des points, lors de sa deuxième course

oct 16, 2009

Haut de la pageHaut