• Lotus

Grosjean, la bourde de trop ?

ESPN Staff
25 novembre 2012 « Kobayashi n'est pas résigné | Bianchi va découvrir Yeongam »
Gérard Lopez n'a pas encore arrêté son choix pour un deuxième pilote
© Sutton Images
Agrandir

Le contact avec Pedro de la Rosa en Q1, qui a eu pour conséquence d'éliminer Romain Grosjean prématurément des qualifications au Brésil, fait réfléchir son équipe Lotus quant à une prolongation.

Après que son coéquipier Kimi Räikkönen eut été prolongé, Grosjean a déclaré qu'il ne savait pas pourquoi il n'en était pas de même pour lui. Le patron de l'équipe, Éric Boullier, avait dit qu'il souhaitait encore voir son pilote français à l'oeuvre sur les derniers Grands Prix. Grosjean a montré de belles choses mais aussi de moins belles qui font aujourd'hui hésiter l'écurie d'Enstone à son sujet.

"Pas encore bouclé"

Aux États-Unis, il y eut le tête-à-queue en début de course. Au Brésil, samedi, ce contact avec Pedro de la Rosa dans la première partie de la qualification qui a coûté à Grosjean une élimination précoce et une 18e place sur la grille de départ de dimanche à Interlagos. Tout cela est à ajouter à l'ardoise bien remplie du pilote qui a reçu une deuxième chance en F1 cette année après avoir remporté le GP2 en 2011. Ardoise au milieu de laquelle on trouve sa suspension au Grand Prix d'Italie pour un carambolage au départ dont il a été jugé responsable en Belgique.

Si Gérard Lopez, le propriétaire de l'équipe, s'est montré optimiste vendredi, il l'était un peu moins samedi et voulait encore se donner du temps pour régler le cas Grosjean. "Ce n'est pas encore bouclé, il y a des discussions en cours. La décision sera prise après la saison", déclarait Lopez à RMC, évoquant la nécessité de "s'asseoir autour d'une table."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff