• 100% électrique

La Formule E, ce sera quoi ?

ESPN Staff
27 août 2012

La FIA a annoncé la création du championnat de Formule E, à motorisation entièrement électrique, dont les débuts auront lieu en 2014. Dans un communiqué officiel, Alejandro Agag, le PDG du promoteur Formula E Holdings (FEH), élabore sur les objectifs et les raisons-d'être de cette future série monoplace.

Pourquoi faire la promotion d'une série comme la Formule E maintenant?
"L'industrie automobile traverse actuellement une période de transformation significative qui sera de plus en plus visible. De nouvelles technologies plus durables apparaissent et les voitures deviendront plus efficaces et respectueuses de l'environnement. Au cours de cette transformation, la voiture électrique va jouer un rôle clé car elle est le moyen le plus pratique et immédiat pour atteindre ces objectifs. Nous sommes convaincus que l'avenir de l'automobile, particulièrement dans les villes, est dans l'électrique. La promotion d'une mobilité propre et durable est une priorité pour la FIA, alors joindre nos forces pour fonder le premier championnat mondial motorisé par des ressources renouvelables est une excellente opportunité pour nous."

Quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre grâce à ce nouveau championnat?
"Nous avons trois objectifs. Le premier est de créer des courses excitantes et compétitives. Il y aura une véritable compétition entre les voitures et les pilotes, dans laquelle la meilleure technologie et le meilleur pilote gagneront. Nous voulons créer un spectacle pour toutes les générations, mais il sera concentré sur les plus jeunes qui s'identifient à un grand nombre de nos valeurs."

"Le deuxième, c'est de devenir le cadre pour la recherche et le développement du véhicule électrique (VE). L'autonomie des batteries et l'efficacité des moteurs électriques sont deux domaines dans lesquels plusieurs entreprises d'envergure mondiale investissent d'énormes ressources. Des percées technologiques dans ces domaines amèneront la voiture électrique à d'autres niveaux. Nous aimerions servir de banc d'essai pour ces percées."

"Le troisième, c'est de faire en sorte que les gens croient à la voiture électrique. Qu'ils croient dans la puissance de ces voitures, qu'ils croient dans leur fonctionnement. Pour que les gens croient dans la nécessité d'une voiture électrique et d'un mode de vie plus durable. Plusieurs personnes ne considèrent pas l'achat d'un véhicule électrique car ils ne connaissent pas les faits les concernant. Nous voulons montrer à tous de quoi ces voitures sont capables."

Monte Carlo pourrait être une destination du futur championnat électrique
© Sutton Images
Agrandir

Les courses auront lieu au cœur des villes, pourquoi ?
"Nous croyons que les villes sont un environnement naturel pour les voitures électriques. L'utilisation à grande échelle des VE jouera un rôle très important dans la réduction de l'air pollué des villes. Nous voulons courir dans les plus grandes cités du monde. Dans des villes qui se sont engagées envers la mobilité propre et les énergies renouvelables. Nous pensons pouvoir aider ces villes qui font la promotion de la voiture électrique en la rendant plus populaire."

Pensez-vous à des villes en particulier pour 2014 ?
"Nous venons d'entamer le processus pour contacter des villes hôtes potentielles. La première ville ayant confirmé sa volonté de présenter un Grand Prix Électrique est Rio de Janeiro. Le maire Eduardo Paes et le gouverneur Sergio Cabral se sont montrés enthousiastes et soutiennent le projet. Rio est une ville dont l'engagement au niveau des ressources durables est spécial, comme en témoigne le récent sommet sur l'environnement (Rio+20). De plus, Rio sera l'hôte de la Coupe du monde de football en 2014 et des prochains Jeux Olympiques en 2016. Nous serons fiers de courir là-bas en 2014 et lors des années suivantes."

"Nous avons également reçu des messages d'intérêt provenant d'ailleurs dans le monde. Au Mexique, nous sommes en contact avec des figures clés tels Carlos Slim Domit (Telmex) et Federico Alaman (CIE) pour déterminer le meilleur emplacement au pays. Le prince Albert de Monaco a publiquement soutenu la voiture électrique et son souhait de présenter un Grand Prix Électrique à Monte Carlo. Bien sûr, nous serions ravis de courir dans un endroit ayant une si longue et belle tradition de course automobile. Bien entendu, nous allons aussi chercher des villes en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique, et nous allons accorder une attention particulière à l'Asie. Des pays comme la Chine investissent des ressources colossales dans la promotion et l'utilisation des VE. Nous pensons pouvoir contribuer à cet effort."

À quoi ressemblera une voiture de Formule E ?
"Les voitures de Formule E seront des monoplaces possédant des qualités étonnantes d'accélération, capables d'atteindre des vitesses surpassant les 200 km/h. La seule différence, c'est qu'elles seront entièrement propulsées par l'électricité. Le championnat sera ouvert à toute voiture homologuée par la FIA selon les exigences de la Formule E. À titre de promoteurs, nous voulons garantir qu'il y aura une grille complète de voitures au début de la première saison en 2014. FEH possède la technologie qui est actuellement la plus avancée en matière de voitures électriques de type Formule, ainsi que le seul prototype Formulec FE01."

Le moteur à combustion, c'est contre les principes de la Formule E
© Sutton Images
Agrandir

Quelle sera la structure des courses ? Combien d'équipes, de pilotes, etc ?
"Un Grand Prix Électrique sera très différent. Nous voulons organiser un nouveau type de course. La première nouveauté principale, c'est que tout se déroulera le même jour. Nous allons instaurer plusieurs nouveaux éléments. Parmi eux, la pole position sera le résultat de rondes éliminatoires, de pilotes se battant l'un contre l'autre, dans un format similaire au tennis. Une autre modification concerne les arrêts aux stands : le pilote ne changera pas les pneus ni les batteries, il changera de voiture !"

"Nous nous attendons à débuter la saison 2014 avec 10 équipes et 20 pilotes, et ensuite peut-être ajouter une ou deux écuries en 2015 ou 2016. Nous sommes déjà en contact avec plusieurs entreprises intéressées à courir dans le championnat, allant d'équipes de course établies à de grandes marques mondiales. Nous allons bientôt débuter le processus de sélection des compétiteurs qui devront ensuite être approuvés par la FIA."

Qui seront vos partenaires principaux ?
"Nous sommes ouverts à des partenariats avec des compagnies et des individus qui se reconnaissent dans les valeurs que représente le championnat. Nous croyons qu'il s'agit d'une alternative intéressante pour des sociétés directement reliées à la voiture électrique, tels des compagnies productrices d'électricité, des manufacturiers de batteries et des constructeurs automobiles qui se concentrent sur l'électrique. Toutefois, comme partenaires dans ce championnat, nous pensons également à toute ces compagnies qui accordent beaucoup d'importance aux énergies renouvelables et propres. Nous pourrions être une alternative pour des entreprises qui n'ont pas encore trouvé une opportunité de sponsoring qui s'accorde avec leurs valeurs corporatives."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff