• GP d'Abou Dabi

Hamilton s'impose en solitaire

Vivien Frappier
13 novembre 2011

Après avoir profité de l'abandon de Sebastian Vettel dès le deuxième virage, Lewis Hamilton, deuxième sur la grille, a pris la tête de la course pour ne jamais la lâcher et franchir la ligne d'arrivée en vainqueur pour la troisième fois de la saison après la Chine et l'Allemagne. Fernando Alonso monte sur la deuxième marche alors que Jenson Button complète le podium.

Coup de théâtre à la sortie du deuxième virage ! Après avoir égalé le record de pole en une saison alors détenu jusque-là par le seul Nigel Mansell (1992), et après un excellent envol, le roi Vettel perdait le contrôle de sa monoplace suite à une crevaison soudaine et était contraint à l'abandon une fois son stand rejoint, sa Red Bull étant trop endommagée. Une aubaine pour ses adversaires qui n'en demandaient pas tant. Se retrouvant leader de la course, Lewis Hamilton n'allait plus jamais en lâcher les commandes.

Hamilton gère l'écart

Une fois en tête de la course, Hamilton se préparait alors à gérer. Fernando Alonso, qui profitait d'un problème de SREC sur la McLaren MP4-26 de Jenson Button, s'emparait de la deuxième place mais ne pouvait à aucun moment combler son retard sur le leader. Une course calme pour le pilote Ferrari qui au final aura passé la majeure partie de sa course à cinq secondes de la voiture en tête.

Quatrième sous le drapeau à damiers, troisième à un tour de l'arrivée, Mark Webber aura sûrement des regrets. Pas dans le rythme pendant les 15 premiers tours, l'Australien attendait finalement son deuxième passage au stand et un train de tendres neufs pour combler son retard.

Revenu sur Felipe Massa puis sur Button, le coéquipier du champion du monde en titre n'avait cependant toujours pas chaussé ses gommes mediums. Les mécaniciens Red Bull sortaient du garage à un tour de l'arrivée et l'Australien perdait finalement sa place sur le podium, à la faveur de Button. Webber a d'ailleurs profité du tête-à-queue de Massa, ce qui lui a donné la marge nécessaire pour consolider sa place devant le Brésilien, qui lui terminait cinquième.

Sixième et septième à l'arrivée, les pilotes Mercedes auront connu une course plutôt tranquille. Après s'être frictionné au départ, Nico Rosberg prenait finalement le meilleur sur Michael Schumacher. Après avoir travaillé son rythme en course lors de la deuxième séance libre, vendredi à Yas Marina, le cadet des deux Allemands ne vivait pas la pression subie par son aîné. A la lutte lors de la première partie de course, le septuple champion du monde se défaisait finalement tour après tour des Force India, des Sauber et de la Renault de Vitaly Petrov.

Les pilotes Force India Adrian Sutil et Paul di Resta ont marqué plus de points que leurs rivaux directs, une bonne nouvelle pour l'équipe dans le contexte du championnat des constructeurs. Enfin, Kamui Kobayashi et sa Sauber complètent top 10, profitant notamment de l'abandon de Sébastien Buemi pour problèmes mécaniques, alors en septième position.

Une nouvelle course compliquée pour l'écurie Lotus Renault GP qui ne rapporte aucun point des Émirats arabes unis. Après avoir totalement manqué son envol, Bruno Senna se retrouvait en dernière position. Avec trois arrêts, soit un de plus que tous ses concurrents, difficile pour le Brésilien de remonter le trafic. Il termine au final seizième avant son GP national dans deux semaines. Vitaly Petrov se classe pour sa part treizième après avoir longtemps lutté pour le point de la 10e place.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff