• GP du Canada

Button marque la légende

Vivien Frappier
12 juin 2011

Jenson Button s'impose au Canada au terme d'un Grand Prix dantesque. Passé six fois par son stand, le Britannique a entamé une folle remontée pour déposer Sebastian Vettel dans le dernier tour et s'offrir une victoire de légende. Mark Webber complète un podium qui échappe de peu à Michael Schumacher.

Un grand spectacle était attendu ce dimanche à Montréal à l'occasion du GP du Canada et il aura fallu attendre la deuxième partie de course pour y assister. Après le départ donné derrière la voiture de sécurité sur une piste complètement détrempée, le drapeau rouge était finalement de sortie après seulement 25 tours.

Le safety-car au départ

Longtemps prévue pour les qualifications, la pluie s'est finalement invitée à la course ce dimanche et au vu de la piste les commissaires décidaient de donner le départ de la 7e manche du championnat du monde 2011 de Formule 1 derrière la voiture de sécurité. Le départ lancé s'effectuait donc après cinq tours de piste et Fernando Alonso passait aussitôt à l'attaque sur Sebastian Vettel sans toutefois pouvoir le doubler. Mark Webber et Lewis Hamilton se touchaient ce qui contraignait l'Australien a repartir dans le trafic.

En furie depuis Monaco, Lewis Hamilton attaquait quelques minutes plus tard, sur son équipier Jenson Button mais les deux McLaren se touchaient et le champion du Monde 2008 était contraint à l'abandon. Passé par son stand, Button en profitait pour chausser les pneus intermédiaires et remonter petit à petit dans le classement.

La voiture de sécurité de nouveau de la partie suite à cet incident, la course était encore une fois neutralisée et la valse des arrêts pouvait débuter. Mais Jenson Button était, cette-fois, pénalisé pour avoir dépassé la vitesse maximale autorisée derrière le safety-car. Nouveau départ lancé au douzième tours mais la pluie redoublait alors d'intensité.

Des trombes d'eau

Du coup, les pilotes qui venaient de chausser leurs gommes intermédiaires se retrouvaient dans l'obligation de repasser par les stands pour de nouveau enfiler les pneus pluie. Ce qui profitait à Kamui Kobayashi qui se retrouvait juste derrière Vettel, leader de la course. Le pilote japonais devançait Felipe Massa, Nick Heidfeld et Vitaly Petrov, les deux Renault n'ayant pas effectué le moindre arrêt.

La pluie se faisant de plus en plus forte, la voiture de sécurité entrait en piste pour la troisième fois de la journée, après 20 petits tours. Nico Rosberg et Michael Schumacher, alors tous les deux dans le Top 5, en profitait pour passer par les stands tout comme Fernando Alonso.

Après cinq tours derrière sous drapeau jaune et sur une piste complètement inondée, le rouge était finalement de sortie et la course interrompue au bout de 25 tours. La ligne de départ était de nouveau envahie par les mécaniciens, les pilotes en profitaient alors pour sortir de leur baquet et se sécher mais une heure et demie plus tard... aucune nouvelle quant à la reprise du GP.

Nouveau départ

Deux heures après son interruption, les commissaires, Emerson Fittipladi en tête, décidaient finalement de faire repartir la course. Huit tours plus tard, la voiture de sécurité quittait la piste et laissait les fauves s'expliquer.

En ressortant des stands, Fernando Alonso passait Jenson Button mais les deux pilotes se touchaient et l'Espagnol été contraint à l'abandon. De nouveau obligé de passer par les stands, Button ressortait en fond de peloton mais n'avait pas dit son dernier mot.

De nouveau en piste pour trois boucles, le safety-car libérait les pilotes au 41e tour. Moment choisi par Michael Schumacher pour se distinguer. À la peine depuis son retour, le septuple champion du monde allait cette fois laisser entrevoir toute sa classe en se débarrassant de ses adversaires les uns après les autres, dont Kamui Kobayashi et Felipe Massa d'une seule manœuvre, jusqu'à se retrouver en seconde position. Il terminera finalement la course à la quatrième place, manquant le podium de peu au bénéfice de Mark Webber.

Button ne l'oubliera jamais

Mais le principal fait de course n'était pas encore arrivé. Dans le trafic après son accrochage avec la Ferrari, Jenson Button commençait sa folle remontée. Une fois dans le top 10, les spectateurs se disaient que le Britannique faisait déjà une bonne opération. Mais c'était sans compter sur son fighting spirit. Très vite le pilote McLaren se retrouvait au pied du podium avant de déposer Mark Webber et Michael Schumacher. Sebastian Vettel n'était plus qu'à trois secondes devant et il restait alors 5 tours à parcourir.

Plus rapide que la RB7, la MP4-26 alignait alors les tours de qualification sur une piste qui s'asséchait. Avec 6 arrêts durant la course, Button est le pilote qui est le plus passé par son stand ce dimanche. Mais sa bonne étoile ne l'avait pas quitté. Revenu à une seconde de Vettel à deux tours de la fin, l'Anglais s'occupait alors de mettre une pression terrible sur l'Allemand et profitait finalement d'une terrible erreur de son adversaire à quelques mètres de l'arrivée pour le passer et couper la ligne en grand vainqueur !

Vitaly Petrov se classe cinquième, Felipe Massa longtemps sur le podium, se contentera de la sixième place. Kamui Kobayashi, Jaime Alguersuari, Rubens Barrichello et Sébastien Buemi complètent le Top 10.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff