• C'était un 9 novembre

Hill exige davantage

Hill fait part de ses frustrations à Adélaïde
© Getty Images
Agrandir
À lire aussi

1994
À la veille de la course qui allait décider du Championnat, on apprend que Damon Hill se dispute amèrement avec Williams sur une question de salaire. Le Britannique gagne 350 000 € (485 000 $ US) alors que son compatriote Nigel Mansell empoche 1,1M€ (1,5m $ US) par course lors de ses participations occasionnelles. "Je suis assez dégoûté par certaines choses", déclare Hill à Adélaïde. "J'ai un contrat et ils veulent réserver mes services pour l'an prochain, mais je vaux beaucoup plus que ce qu'indique mon contrat. Je souhaite que l'équipe reconnaisse la valeur que je crois représenter. J'ai remporté neuf Grands Prix. Je suis leader alors que je ne suis qu'à ma deuxième saison en F1. Je suis à un point du Championnat alors qu'il ne reste qu'une course à faire." Hill perdra le Championnat mais continuera avec Williams. Il remportera le titre 1996, mais seulement après que l'équipe a décidé de ne pas renouveler son contrat.

2007
Renault admet qu'elle a en sa possession des données appartenant à McLaren, acquises lorsqu'un ingénieur a apporté ces informations confidentielles avec lui en changeant d'employeur. Il les a ensuite partagées avec d'autres membres de sa nouvelle équipe. L'écurie McLaren, contre qui la FIA avait récemment émis une amende record de 100 millions $ suite au scandale d'espionnage impliquant un ingénieur de Ferrari, était abasourdie de voir cette même instance dirigeante arriver à la conclusion qu'aucune information confidentielle n'avait été utilisée dans la conception de la monoplace Renault. Flavio Briatore, le patron de Renault, parle d'un comportement "intègre et digne" au sein de son équipe. Pourtant, malgré le contexte similaire, il n'avait montré aucune pitié envers McLaren quelques mois plus tôt. Le sentiment de deux poids, deux mesures a rarement été aussi vif envers la FIA.

© ESPN Sports Media Ltd.
Close