• Pneumatiques

Pirelli ne ''fuit pas ses responsabilités''

ESPN Staff
5 juillet 2013 « ''On évitera le boycott'', selon Horner | Bianchi va découvrir Yeongam »

Depuis Silverstone, le manufacturier italien Pirelli se retrouve sous le feu des projecteurs suite aux éclatements de pneumatiques. On en aurait presque oublié les essais réalisés en secret avec l'écurie Mercedes avant Monaco et l'audience devant le Tribunal international qui en a découlé.

Cela fait donc deux ''affaires'' en quelques semaines impliquant Pirelli ; il serait facile pour la marque de lâcher prise alors que son contrat de trois ans se termine à la fin de la saison. En Grande-Bretagne, la vie des pilotes, des commissaires, des supporters a été mise en danger par les manquements des pneumatiques italiens.

En début de semaine, Paul Hembery, le directeur de Pirelli Motorsport, a déclaré que ''c'était la première fois que quelque chose du genre survient en plus d'un siècle de présence Pirelli en course automobile." Il a ajouté en marge du Grand Prix d'Allemagne que le manufacturier unique assumait ses responsabilités et souhaitait toujours signer un nouveau contrat.

"Oui, nous aimerions continuer en F1", a-t-il dit. "Mais nous devons régler nos problèmes et remettre les choses à leur place. Nous sommes professionnels, passionnés. Quand vous connaissez des temps difficiles, vous ne pouvez pas vous enfuir, vous devez travailler encore plus dur et vous assurer de faire mieux."

"Je dois bien avouer que ce qui s'est passé la semaine passée était de notre faute", a ajouté Hembery. "Nous avons autorisé les équipes à permuter leurs pneus, nous n'aurions jamais dû faire ça. Lorsque vous permutez les pneus d'un côté à l'autre, vous créez une faiblesse, donc un problème. Il y avait aussi d'autres raisons, mais nous ne voulons pas fuir nos responsabilités."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff