• Monaco 1963

Hill profite des déboires de Clark

ESPN Staff
21 avril 2013 « Alonso ne craint pas Rosberg | Bianchi va découvrir Yeongam »
Graham Hill remporte la première de ses cinq victoires à Monaco © Sutton Images
Agrandir

Le premier Grand Prix de la saison 1963 est remporté dans les rues de Monaco par Graham Hill. Jim Clark, trahi par sa boîte de vitesses, voit la victoire lui échapper.

La grille avait beaucoup changé à l'inter-saison, Dan Gurney passait de Porsche à Brabham, John Surtees de Lola à Ferrari, Phil Hill et Giancarlo Baghetti étaient arrivés chez ATS, mais ces deux-là n'étaient pas présents sur le Rocher. Jim Clark, futur champion du monde cette année-là, avait réussi la pole devant Graham Hill et Surtees. Clark et Hill se battent pour la tête en début de course, ils sont même roue contre roue au 18e des 100 tours, en passant devant la tribune princière.

Des problèmes de transmissions obligent Dan Gurney à renoncer au 26e tour, Surtees commence à poser des soucis aux deux BRM de Graham Hill et Richie Ginther. Peu après la mi-course, Surtees prend l'avantage dans les stands mais Hill revient et repasse second au 62e tour. Le pilote Ferrari se fera ensuite doubler par Ginther et Bruce McLaren.

En tête, tout va bien pour Jim Clark, qui compte 17 secondes d'avance sur Hill. Mais sa boîte de vitesses se bloque, il part en tête-à-queue et doit abandonner à 22 tours de l'arrivée. Hill en profite pour prendre les commandes du Grand Prix, il ne les lâchera plus. "C'est le jeu'', concédait Clark. "Je pensais vraiment pouvoir gagner. Mais, pour gagner, il faut trois choses, la voiture, le pilote et la chance. C'est à mon tour d'être malchanceux."

Hill passe la ligne d'arrivée en vainqueur, il remportera cette course à cinq reprises dans sa carrière. Nous saurons plus tard que son pied droit avait été brûlé par le radiateur de sa BRM pendant ce Grand Prix. Ginther termine deuxième, pour un doublé BRM, devant McLaren et Surtees.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff