• Présentation

Équipes et pilotes 2013

ESPN Staff
11 mars 2013

Red Bull

© Sutton Images
Agrandir

Voiture RB9
Pilotes Sebastian Vettel (GER), Mark Webber (AUS)
Patron Christian Horner
Directeur technique Adrian Newey
Les pilotes
On ne change pas une équipe qui gagne. Pour la cinquième année consécutive, Sebastian Vettel et Mark Webber sont associés au sein de l'équipe n°1 depuis la saison 2010. À bientôt 37 ans, Webber a un contrat qui court jusqu'à la fin de la saison 2013 et plus le temps passe, moins il a de chances de rester en 2014. La file d'attente pour faire équipe avec Vettel, engagé jusqu'en 2014, est sans surprise impressionnante. Auréolé d'une troisième couronne mondiale, l'Allemand, a seulement 25 ans, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et aurait dans un coin de sa tête les sept titres mondiaux glanés par Michael Schumacher, néo-retraité du paddock.

Moteur, châssis, personnel
Red Bull a prolongé son contrat avec le motoriste Renault Sport F1 en 2011 et ce jusqu'en 2016. Il y a eu quelques bisbilles en 2012 concernant les alternateurs défaillants de Magnetti Marelli, qui ont provoqué une certaine nervosité dans l'équipe jusqu'à la toute fin du championnat. Comme à son habitude, Red Bull s'est montrée discrète lors des essais hivernaux, ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas favorite une fois de plus.

Ferrari

© Sutton Images
Agrandir
Voiture F138
Pilotes Fernando Alonso (ESP), Felipe Massa (BRA)
Patron Stefano Domenicali
Directeur technique Pat Fry
Les pilotes
Constamment sur la sellette depuis son arrivée à Maranello en 2006, Felipe Massa n'a pas échappé aux critiques après avoir été dominé, pour la troisième saison consécutive, par Fernando Alonso. Le Brésilien a pourtant vu son contrat se prolonger avant de réaliser une bonne fin de saison. Verra-t-on enfin le Brésilien apporter la contradiction à son tout-puissant coéquipier ?

Moteur, châssis, personnel
Ferrari a connu de gros soucis au début de la saison 2011 avec le calibrage de sa soufflerie. Des problèmes qui se sont poursuivis en 2012. Si bien que jamais, au cours de cette année 2012, la F2012 n'a semblé avoir le dessus en performance sur Red Bull. Avec la F138, comme chaque, année, on nous assure que tout vas changer. Lors des essais hivernaux, Alonso a préféré peaufiner son physique plutôt que rouler à Jerez début février. Un pari gagnant ?

McLaren

© Sutton Images
Agrandir
Voiture MP4-28
Pilotes Jenson Button (GBR), Sergio Perez (MEX)
Patron Martin Whitmarsh
Directeur technique Tim Goss
Les pilotes
Pour la première fois depuis 2007, McLaren débutera une saison sans celui qu'elle fit grandir pour le mener au titre en 2008, Lewis Hamilton. L'Anglais tentera sa chance chez Mercedes, et sera remplacé par Sergio Pérez, qui a réussi quelques coups d'éclats en 2012 dans la Sauber avant de rentrer dans le rang, curieusement, depuis qu'il a été promu. McLaren a préparé un programme hivernal intensif de préparation physique et mentale pour Pérez. Jenson Button sera donc le nouveau leader des Britanniques. Fort de son titre en 2009, l'Anglaisa mis à profit la trêve hivernale pour concevoir une MP4-28 dans son sens et prête à se battre pour le titre.

Moteur, châssis, personnel
McLaren continue avec son ancien actionnaire majoritaire, Mercedes, en tant que motoriste même sir la rumeur de l'arrivée de Honda se fait de plus en plus insistante. L'écurie s'est renforcée avec l'arrivée de Sam Michael au poste de directeur sportif ; l'Australien venait de passer dix ans chez Williams. En 2012, l'équipe a brisé le record du plus rapide arrêt aux stands : 2,4 secondes. Ce fut une de ses forces au cours d'une saison 2012 comptant plusieurs petites erreurs coûteuses. Elle perd toutefois son n°2, Paddy Lowe, qui a été débauché par Mercedes au prix fort, à partir de 2014.

Lotus

© Sutton Images
Agrandir
Voiture E21
Pilotes Kimi Raikkonen (FIN), Romain Grosjean (FRA)
Patron Eric Boullier
Directeur technique James Allison
Les pilotes
L'écurie basée à Enstone a changé de nom en 2012 délaissant Renault pour devenir Lotus. L'équipe avait créé la surprise, deux jours après le dernier Grand Prix de 2011, en annonçant le retour en F1 de Kimi Räikkönen qui a été associé à Romain Grosjean. Les deux pilotes ont été prolongés même si ce fut plus long pour le Français que pour le Finlandais. Räikkönen a été l'un des pilotes les plus en vue en 2012. Il a été d'une régularité étonnante pour son retour et il a même remporté la première victoire de Lotus sous l'ère Enstone, à Abou Dabi. Une réussite que Grosjean n'a pu imiter. Le Français a réussi quelques coups d'éclat en qualificiations et une belle deuxième place a Canada mais il s'est surtout distingué par ses départs difficiles et fut même le premier pilote suspendu depuis 1994 après avoir été jugé responsable d'un carambolage à Spa. Lotus a toutefois continué de miser sur sa vitesse.

Moteur, châssis, personnel
Autour d'Éric Boullier, Lotus continue d'être l'une des équipes capable de gagner des courses, comme l'a prouvé Räikkönen. Sous la coupe de Genii Capital, l'ex-Renault continue de se développer sur la piste et en dehors. Si Grosjean parvient à se discipliner et si Räikkönen continue dans la veine de 2012, alors les victoires devraient tomber. Dans le paddock de Barcelone, lors des essais hivernaux, Lotus était donnée comme l'outsider n°1 pour Red Bull.

Mercedes

© Sutton Images
Agrandir
VoitureW04
Pilotes Lewis Hamilton (GBR), Nico Rosberg (GER)
Patron Ross Brawn
Directeur technique Bob Bell
Les pilotes
Trois ans après le début de sa deuxième carrière, Michael Schumacher tire sa révérence, et cette fois devrait être la bonne. Une page se tourne dans l'Histoire de la Formule 1. Avec Hamilton, on saura vite si le patron de l'équipe, Ross Brawn, perd aux changes. McLaren a laissé entendre que son ex-poulain était parti sur un coup de tête, mal conseillé. L'intéressé, qui se réjouit d'une hausse substantielle de ses revenus, s'est mis en tête de faire gagner la Mercedes, comme il le fit avec la McLaren. Pour l'instant, cette Flèche d'Argent des années 2010 n'a gagné qu'une seule course, c'était en Chine en 2012, avec Rosberg. Comme il l'avait fait avant la venue de Schumacher, le pilote allemand se dit ravi de partager le stand avec Hamilton mais rappelle que l'Anglais sera son premier adversaire.

Moteur, châssis, personnel
Après avoir démarré très fort en 2012 avec son double DRS, un temps vu comme l'arme absolue, Mercedes s'est étiolée au fil de la saison 2012. Dépassée, technologiquement, par les autres top teams et par Lotus, l'écurie de Brackley et Brixworth promet de faire plus d'efforts encore pour inverser cette tendance. Ce n'est pourtant pas les cerveaux qui manquent autour de Brawn. Bob Bell, Aldo Costa, Geoff Willis sont des ingénieurs de premier plan. Faut-ils qu'ils s'en réjouissent, ils reçoivent le renfort de Niki Lauda, nommé conseiller et de Toto Wolff, sur fond de rumeur de départ de Brawn à la fin de la saison, poussé dehors par Paddy Lowe, qui a emprunté un pont d'or pour venir de McLaren.

Sauber

© Sutton Images
Agrandir
Voiture C32
Pilotes Nico Hulkenberg (GER), Esteban Gutierrez (MEX)
Patron Monisha Kaltenborn
Chief DesignerMatt Morris
Les pilotes
On change tout à Hinwil où Hülkenberg et Gutiérrez remplacent Sergio Pérez, partant chez McLaren, et Kamui Kobayashi, qui se retrouve sans volant malgré un podium arraché chez lui au Japon. L'argent a eu le dernier mot pour bouter le Nippon hors de la grille de départ même si Kaltenborn lui a reproché un manque de constance. Avec Gutiérrez, Sauber reste proche de Telmex, un sponsor très important pour l'équipe. Robin Frijns va faire lui son arrivée dans le stand suisse, en tant que pilote de réserve, après sa victoire en Formule Renault 3.5.

Moteur, châssis, personnel
Vers la fin de la saison 2012, Monisha Kaltenborn a pris les rênes de l'équipe, remplaçant Peter Sauber, qui s'était donné 70 ans pour limite d'âge. Au cours de l'année passée également, Sauber a changé de direction technique avec le départ de James Key qui s'est retrouvé chez Toro Rosso. Ferrari demeure le motoriste. L'hiver a été concluant pour les Suisses au niveau des chronos. La C32 et sa taille de guêpe a fait son effet dans le paddock. Les partis pris sont assez radicaux. Il reste à savoir si ça va payer en piste.

Force India

© Sutton Images
Agrandir
Voiture VJM06
Pilotes Paul di Resta (GBR), Adrian Sutil (GER)
Patron Vijay Mallya
Directeur technique Andrew Green

Les pilotes
Nico Hülkenberg à rejoint Sauber en 2013 et Paul di Resta a été reconduit officiellement avant d'être présent pour dévoiler la nouvelle VJM06. Son équipier, Adrian Sutil, a été nommé à la fin du mois de février. Il a été l'avant-dernier pilote confirmé sur la grille de départ après une lutte acharnée avec Jules Bianchi. Le Français avait bon espoir après un an au poste de pilote de réserve. Il fera finalement sa première saison chez Marussia.

L'Allemand pourra-t-il revenir au niveau qui a été le sien après un an d'absence ? Il affirme que oui. Ses soucis extra-sportifs sont également à prendre en compte. Sutil a été condamné en 2011 pour une rixe dans une boîte de nuit après le Grand Prix de Chine.

Moteur, châssis, personnel
Force India bénéficie depuis quelques années d'un accord fructueux avec McLaren pour la boîte de vitesses et l'hydraulique mais ce dernier vient à échéance à la fin de la saison 2012. C'est en grande partie grâce à cela que l'écurie est parvenue à se hisser dans la première moitié du tableau et à placer au moins un pilote dans les points la majorité du temps. Le moteur Mercedes est également un gage de solidité depuis 2009. Mais tout sera remis en cause en 2014 avec l'arrivée d'un ouveau moteur. Sur le plan des propriétaires, on a noté fin 2011 l'arrivée de Sahara avec une forte part du capital. Une arrivée en bonne et due forme pourtant précédée d'un démenti lui aussi formel de Mallya.

Williams

© Sutton Images
Agrandir
Voiture FW35
Pilotes Pastor Maldonado (VEN), Valtteri Bottas (FIN)
Patron Frank Williams
Directeur technique Mike Coughlan
Les pilotes
Vainqueur surprise du Grand Prix d'Espagne, Pastor Maldonado a été reconduit. Son pays, le Venezuela, qui vient de perdre Hugo Chavez, à peine réélu, continue de le soutenir. Bruno Senna, qui avait remplacé Rubens Barrichello voici un an est remplacé par Valtteri Bottas, qui a roulé sur quinze des vingt séances du vendredi matin en 2012. Les deux pilotes ont été officialisés en même temps, le 28 novembre. Bottas, soutenu par l'actionnaire Toto Wolff, qui travaille maintenant pour le compte de Mercedes, est un pur talent qui a gagné à peu pprêt partout où il est passé. Il pourrait être l'une des révélations de la saison.

Moteur, châssis, personnel
Williams a connu la pire saison de son existence en 2011 et a commencé à remonter la pente en 2012. Il y a un an avait lieu révision complète de toute l'équipe : organigramme, procédures, approche, structure, philosophie, tout a été scruté. Le directeur technique Sam Michael a été remercié après avoir passé une décennie à l'usine de Grove ; il a été remplacé par Mike Coughlan, ancien ingénieur controversé de McLaren (impliqué dans Spygate). Williams a laissé tomber Cosworth et signé une entente de motorisation avec Renault.

Toro Rosso

© Sutton Images
Agrandir
Voiture STR8
Pilotes Daniel Ricciardo (AUS), Jean-Eric Vergne (FRA)
Patron Franz Tost
Directeur technique James Key
Pilotes
Depuis toujours chez Toro Rosso, les pilotes apprennent à vivre sur des sièges éjectables. L'écurie satellite de Red Bull sert au développement des pilotes de la marque et pour tout titulaire, la possibilité d'être remplacé par un autre candidat est une épée de Damoclès. Néanmoins, après une première année d'apprentissage plutôt acceptable Ricciardo et Vergne ont été reconduits. Mais il y a fort à parier que plus rien ne leur sera pardonné en 2013. Comme ce fut le cas envers Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi en 2011. Il y a peut-être au bout, pur le meilleur d'entre eux une place chez Red Bull, en remplacement de Mark Webber. Conséquence : les relations se sont tendues entre les deux jeunes loups qui ne se côtoient plus que dans des relations de travail.

Moteur, châssis, personnel
Au cours de la saison 2012, le directeur technique de Toro Rosso, Giorgi Ascanelli a été limogé, remplacé par James Key, le transfuge de Sauber. Le V8 est toujours le Ferrari mais à partir de 2014, Renault, pourrait aussi équiper l'écurie cousine de Red Bull.

Caterham

© Sutton Images
Agrandir
Voiture CT03
Pilotes Charles Pic (FRA), Giedo van der Garde (NDL)
Patron Cyril Abiteboul
Directeur technique Mark Smith
Les pilotes
Pic a réussi une belle saison de rookie en fond de grille avant de quitter Marussia pour une équipe dont il pense qu'elle a davantage de potentiel avec Giedo Van der Garde, il remplace Heikki Kovalainen, doué, expérimenté mais pas assez fortuné, et Vitaly Petrov, qui pensait pouvoir tenir jusqu'au premier Grand Prix de Russie, en 2014. Pic et Van der Garde étaient déjà coéquipier en GP2 chez Barwa Addax.

Moteur, châssis, personnel
L'ex-Team Lotus a perdu son patron à la fin de la saison 2012. Le tycoon malais Tony Fernandes, qui reste actionnaire majoritaire, fait confiance à une deuxième Français patron d'écurie, avec la nomination de Cyril Abiteboul, un ancien de Renault Sport F1.Caterham s'est dotée d'un SREC mais cela ne l'a pas fait progresser au niveau attendu. Son horizon reste la Q1, malgré le renfort de John Iley.

Chez Caterham, finies les annonces "Tonytruantes" comme celle faite l'année dernière concernant l'intégration au milieu du peloton ou les premiers points. On est "réalistes" selon Abiteboul.

Marussia

© Sutton Images
Agrandir
Voiture MR02
Pilotes Max Chilton (GBR), Jules Bianchi (FRA)
Patron John Booth
Directeur technique Pat Symonds
Les pilotes
Marussia a réussi l'exploit de changer trois fois de pilote cet hiver. Timo Glock avait décidé de prolonger son contrat jusqu'en 2014 avant, contre toute attente, de changer d'avis et de rendre publique une séparation à l'amiable. Luiz Razia a été nommé le 6 février mais les sponsors promis par le Brésilien n'ont pas semblé au rendez-vous. Si bien que Bianchi, moins de 24 haures après avoir été coiffé sur lepoteau par Adrian Sutil pour le volant Force India, a été repêché en dernier recours. Lucas di Grassi, Jérôme D'Ambrosio et Charles Pic, la valse des pilotes payant continue par ailleurs, puisque Max Chilton, sera l'autre pilote.

Moteur, châssis, personnel
L'équipe a signé un partenariat technique avec McLaren a donné accès au simulateur et à la soufflerie de cette écurie de pointe. En cours de saison 2011, le directeur technique Nick Wirth a été remercié alors que l'ancien directeur technique de Renault, l'expérimenté Pat Symonds, a été embauché comme consultant. Tout cela a permis à Marussia à la fois de livrer une bataille homérique à Caterham et de lâcher feue HRT.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff