Course

16h03 Vettel se positionne sur la première place, Hamilton le rejoint en première ligne. Attention, les feux rouges vont s'éteindre...

16h59 Tous sont munis d'une visière pour se protéger du coucher du soleil. Et c'est parti pour le tour d'installation. Pas de souci, tout le monde a démarré. Les pilotes font chauffer leurs pneus.

16h56 Départ dans 5 minutes de la plus importante course de la saison et pourquoi pas de la course du siècle ? La tension est à son comble avant que les pilotes partent pour leur tour d'installation.

16h54 "C'est juste une autre course avec un peu plus que cela. Nous avons deux pilotes qui peuvent gagner ce championnat du monde avec des résultats différents. Ils doivent juste aller chercher ce titre. " Réactions de Christian Horner, le patron du team Red Bull, sur BBC TV.

16h51 Scène d'encouragement, pour ne pas dire plus, entre Lewis Hamilton et sa compagne. Le Britannique a désormais besoin de se concentrer pour tenter de partir plus vite que Vettel. Il n'a pas grand-chose à perdre aujourd'hui ou plutôt tout à gagner. Une course normale et il reste 4e au classement du championnat. Un miracle et il est champion du monde.

16h49 L'hymne national des Emirats arabes unis retentit dans le ciel clair d'Abou Dhabi et tous les spectateurs se sont levés pour le respecter. Un Airbus A340 lui succède au-dessus du circuit.

16h47 Une grande partie des discussions tournent autour des fameuses consignes dans l'équipe Red Bull pour que Vettel laisse gagner Mark Webber. "On est des grands garçons, on verra en temps voulu", a indiqué le jeune Allemand. De son côté, Emanuele Pirro, le commissaire représentant des pilotes, a affirmé que ce serait "une faute" de ne pas utiliser ces consignes. Lesquelles sont prohibées par le règlement, rappelons-le.

16h43 Du beau monde est venu encourager les prétendants au titre de champion du monde, on a aperçu notamment le roi d'Espagne Juan Carlos, hier. Le souverain est resté évidemment pour la course et est descendu sur la grille. Richard Branson, le patron de Virgin, est également là, conversant avec ses pilotes Glock and di Grassi.

16h40 Chacun a désormais pris sa place sur la grille de départ et tout le monde (mécaniciens, médias) s'affairent autour des monoplaces et des pilotes.

16h35 Vettel, puis Alonso sont sortis de leur garage pour rejoindre le circuit. Pour rappel, ce GP est unique dans la mesure où c'est le seul endroit où les pilotes doivent emprunter un tunnel qui passe sous la piste pour sortir des stands.

16h32 C'est la parade des pilotes, actuellement sur le circuit de Yas Marina, la dernière de la saison 2010. La piste est ouverte pendant 15 minutes pour permettre aux pilotes d'effectuer leurs reconnaissances.

16h29 On vous l'a dit, il a fait très beau et très chaud aujourd'hui à Abou Dhabi. Mais comme samedi pour les qualifications, les pilotes vont devoir gérer le coucher du soleil et l'arrivée de la nuit. Le circuit de Yas Marina sera alors éclairé par la lumière artificielle.

16h26 Autre info divulguée aujourd'hui : le héros d'Interlagos, où il avait décroché la pole position à la surprise générale, Nico Hülkenberg, est très proche d'un départ de chez Williams. "Nico quitte Williams", a même déclaré son conseiller Willy Weber, qui annonce aussi que son poulain restera en F1 l'an prochain. Reste à savoir où.

16h22 Red Bull déjà sacré champion du monde des constructeurs la semaine dernière au Brésil, reste à savoir qui finira deuxième. Ferrari et McLaren sont au coude à coude. L'écurie britannique, qui compte 32 points d'avance avant la dernière course, est bien partie.

16h17 Vous le savez, c'est la première fois dans l'histoire de la Formule 1 que la lutte pour le titre met aux prises quatre pilotes (qui plus est, de trois écuries différentes) lors de l'ultime GP. Retrouvez toutes les finales les plus époustouflantes, notamment celle de 2008 entre Massa et Hamilton.

16h14 Webber a révélé ce matin qu'il avait été touché après son spectaculaire crash de Valence, en juin, lors du GP d'Europe. Une commotion cérébrale quelques jours après l'accident dont il a vite récupéré pour rebondir. Mais en n'obtenant que la cinquième place sur la grille, l'Australien a peut-être perdu gros.

16h09 Vettel a pris un avantage psychologique en s'octroyant la pole position. C'est la dixième fois de la saison que le pilote allemand partira de la première place sur la grille. Il est le roi dans cet exercice.

16h03 Info pratique : Les 24 pilotes effectueront 55 tours de 7,554 km, soit au total 305,470 km. C'est la deuxième année que ce GP est inscrit au calendrier de la saison. L'an dernier, Vettel s'était imposé devant Webber et Button. Alonso, lui, n'avait fini que 14e. Hamilton avait abandonné au 20e tour pour un problème de freins.

15h55 : Il fait un temps splendide sur Abou Dhabi, la course va se dérouler sur le sec. Ce matin Romain Grosjean a terminé à la troisième place dans la dernière course de GP2, remportée par Davide Valsecchi. Jules Bianchi termine troisième du Championnat derrière deux pilotes qui seront (ou devraient être) en F1 l'année prochaine : Pastor Maldonado et Sergio Perez.

15h53 : sur votre gauche, les dernières photos des meilleures agences, les dernières news et le module chat qui vous permet d'interagir entre fans et de poser des questions à tous moments. La FIA refuse de donner les temps au tour c'est pourquoi nous ne pouvons vous donner que les positions. Mais dans ces comms, des points fréquents sont faits sur les écarts.

15h49 : Sur ESPN F1, vous pourrez suivre en temps réel l'évolution du classement en cliquant sur l'onglet Classement, sous ces commentaires. Il est remis à jour à chaque tour. Pour une présentation de la course, cliquez ici, pour avoir une idée des conditions auxquelles Alonso, Webber, Vettel et Hamilton peuvent être champions, cliquez ici

15h42 : Si vous êtes là, c'est que vous le savez : ce jour est historique. Pour la première fois, quatre pilotes sont encore en lice pour le titre de champion du monde. Nous vous proposons donc de vivre ce dénouement en notre compagnie.

15h41 : Salut à tous et bienvenue à Abou Dhabi, sur le circuit de Yas Marina pour la dernière course du Championnat du Monde de F1 2010.

Tour 1

C'est parti ! Vettel garde sa première place malgré la pression de Hamilton. Mais derrière, crash entre Schumacher et Liuzzi. L'Allemand a fait un tête à queue et Liuzzi n'a pas pu l'éviter. C'est terminé pour les deux hommes. Dans le même temps, mauvais départ d'Alonso, dépassé par Button. Hamilton évite de justesse Vettel.

Tour 2

La voiture de sécurité est tout de suite intervenue. La course est déjà neutralisée. Schumi est parti tout seul à la faute, beaucoup de pilotes ont réussi à l'éviter mais pas Liuzzi donc qui a regagné son stand forcément très déçu.

Tour 3

Hamilton a demandé à son équipe si tout va bien sur sa voiture. L'Anglais est placé idéalement en embuscade derrière Vettel. Six pilotes sont rentrés aux stands pour chausser des pneus durs.

Tour 4

Hamilton n'arrête pas de parler avec son équipe. Liuzzi, énervé après l'accident, a retrouvé le sourire et discute avec Schumi. La piste continue d'être nettoyée.

Tour 5

Course toujours sous l'emprise de la voiture de sécurité. Les pilotes gardent leurs pneus en température. On vient de préciser à Vettel que son pneu avant droit est un peu faible en température. Selon Ferrari, il y a encore de l'huile là où l'accident a eu lieu. C'est reparti ! La piste est totalement dégagée.

Tour 6

Tout le monde conserve sa position. Kubica double Sutil et se retrouve 9e. Très beau dépassement du Polonais.

Tour 7

Vettel réalise le meilleur tour en course en 1'46''549. On peut faire le pari que ce temps va être amélioré ! Kobayashi tente de doubler Barrichello... infructueux pour le moment !

Tour 8

Hamilton essaie de ne pas laisser partir Vettel : il est à 1''5 de l'Allemand. Button est à 4"1, Alonso à 5''6, Webber à 6"5. Mais Vettel accélère et prend déjà de la distance.

Tour 9

Vettel creuse l'écart : Hamilton à 2''1 de l'Allemand. Button est à 5"1, Alonso à 6''9, Webber à 8"0. Attention, Webber tutoie le rail au virage 19, juste après le pont sous l'hôtel.

Tour 10

Pour le moment, Alonso est champion du monde, mais il reste 45 tours !

Tour 11

Les écarts : Hamilton revient à 1''7 de Vettel. Button est à 5"3, Alonso à 7''3, Webber à 11"5.

Tour 12

Webber s'arrête le premier aux stands. C'est tôt pour l'Australien qui ne fait pas une bonne opération au classement car il aurait dû s'arrêter au 14e tour. Il repart 16e.

Tour 13

Ferrari se prépare à recevoir Massa aux stands. Webber lui est dans le trafic, dans les lignes droites il est moins rapide qu'Alguersuari. Cela s'annonce délicat pour l'Australien.

Tour 14

Petrov s'est arrêté pour chausser des pneus durs. Il est plus rapide que les hommes de tête. Webber, après un tour derrière Alguersuari, réussit à le doubler.

Tour 15

Chez Renault, Kubica se retrouve 7e à 16"4 de Vettel, Petrov 13e. Webber, en durs, est en train d'améliorer le chrono.

Tour 16

La nuit commence à tomber sur Abou Dhabi. Alonso rentre aux stands. Meilleur temps en course pour Webber en 1'45''086, mais il reste derrière Alonso à la sortie des stands. Devant, Vettel compte 1''4 d'avance sur Hamilton.

Tour 17

Barrichello se retrouve 4e, juste devant Kobayashi et Kubica. Button est 3e à 5''0 de Vettel. Red Bull demande à ce dernier de prendre soin de ses pneus tendres pour retarder l'arrêt aux stands.

Tour 18

Chrono amélioré par Heidfeld en 1'44''982, qui est 16e au classement !

Tour 19

Barrichello à l'arrêt, Kubica prend la 5e place. Heidfeld améliore encore son chrono en 1'44''636. Vettel ne s'arrête pas encore.

Tour 20

Les écarts : Vettel 1er avec 2''1 d'avance sur Hamilton, 5''2 sur Button, 18''6 sur Kobayashi, 28''4 sur Alonso (11e) et 29''6 sur Webber (12e).

Tour 21

Vettel toujours virtuellement champion du monde. Ferrari a peut-être commis une erreur en faisant arrêter Alonso si tôt. L'Espagnol ne parvient pas à doubler Petrov et se retrouve englué dans le peloton.

Tour 22

Les trois premiers, Vettel, Hamilton et Button, caracolent en tête. Mais il va bientôt falloir envisager le changement de pneus. L'inquiétude commence à grandir dans le camp Ferrari.

Tour 23

Alonso tente de doubler Petrov mais échoue et est tout près de sortir. Il parvient à se rétablir en coupant la chicane et reprend sa place derrière le Russe.

Tour 24

Hamilton rentre aux stands. Vettel va bientôt s'arrêter, mais son camp continue de l'encourager à poursuivre un peu.

Tour 25

Vettel rentre. L'arrêt est très bien géré. Il repart juste devant Kobayashi, pas loin de tenter de doubler car plus rapide. Kubica double le pilote japonais et passe 3e.

Tour 26

Meilleur tour en course pour Button en 1'44''339, nouveau leader de la course. Vettel est 2e, Kubica 3e, Kobayashi 4e et Hamilton 5e. Alonso et Webber sont en train de perdre le titre, coincés à la 11e et 12e places.

Tour 27

Vettel améliore le chrono en 1'43''564 ! Il est à 15''7 de Button, qui ne s'est pas encore arrêté. Kubica et à 18''9, Hamilton à 20"3. Alonso est à 29''5 et Webber à 30''8.

Tour 28

Alonso toujours en attente derrière Petrov, qui fait sa course et ne se laisse pas dépasser. Kubica, de son côté, résiste à Hamilton, qui se retrouve à 6''5 de Vettel.

Tour 29

On a dépassé la mi-course mais bien malin qui pourrait prédire la fin de ce GP... et le nom du champion du monde. Même si Vettel est bien parti ! Encore une petite sortie de route d'Alonso qui a doit commencer à perdre ses nerfs par rapport à Petrov.

Tour 30

Hamilton tout près de toucher l'arrière de la monoplace de Kubica.

Tour 31

Button toujours en tête avec 11''6 d'avance sur Vettel qui vient de signer le meilleur chrono en 1'43''302. Kubica est à 18''7, Hamilton à 19'', Alonso et Webber à plus de 30''.

Tour 32

Hamilton dit à son équipe que ses freins avant chauffent, il est trop près de Kubica. En l'état actuel des choses, le Britannique finirait 4e au classement du championnat.

Tour 33

Toujours pas d'arrêt prévu pour Button et Kubica. Les positions restent inchangées.

Tour 34

Kobayashi, 6e, rentre aux stands. Alonso et Webber vont pouvoir gagner une place. Le Japonais repart 16e. Vettel continue d'améliorer le chrono en 1'42''942

Tour 35

Hamilton commence à faire ressentir le frustration d'être coincé derrière Kubica, il est sorti de sa trajectoire mais sans conséquence.

Tour 36

Il reste 20 tours dans ce GP !

Tour 37

La stratégie de Ferrari était bien de marquer Webber à la culotte et donc de s'arrêter juste après l'Australien. Pour le moment, c'est loin de porter ses fruits. Arrêt de Hülkenberg. Meilleur tour en course pour Vettel en 1'42''705.

Tour 38

Buemi, 7e, également aux stands. Alonso et Webber vont remonter aux 8e et 9e places. Les écarts : Button 1er 6"6 devant Vettel, 17''2 devant Kubica, 17''8 devant Hamilton, 31''8 devant Sutil.

Tour 39

Alonso est à 37''9 de la tête, Webber à 38''7. Dans le même temps, Red Bull rassure Vettel et distille ses conseils. L'Allemand est toujours virtuellement champion du monde mais la pression monte !

Tour 40

Arrêt de Button ! Il laisse la tête à Vettel et repart 4e. Kubica a récupéré la 2e place, Hamilton la 3e.

Tour 41

Vettel 1er, Kubica 2e à 12''1, Hamilton 3e à 12''6, Button 4e à 16''6 mais ce dernier vient d'améliorer le chrono en 1'42''401. Alonso et Webber sont 8e et 9e à 34''7 et 36''1.

Tour 42

Alonso toujours coincé derrière Petrov qui réalise une très belle performance.

Tour 43

Kubica, 2e, continue aussi son festival et tourne dans le même rythme que Vettel. Mais le Polonais devra s'arrêter.

Tour 44

Vettel 13"6 d'avance sur Hamilton. Seuls Kubica et Sutil n'ont pas encore effectué d'arrêt aux stands.

Tour 45

Kubica a maintenant 23 secondes d'avance sur Alonso, qui aura donc un adversaire de plus à dépasser quand le Polonais se sera arrêté. Cela s'annonce très compliqué pour l'Espagnol.

Tour 46

Il reste dix tours à effectuer ! Autrement dit, Vettel est à 10 tours du sacre... Car dans le même temps, Hamilton ne parvient pas à revenir sur Kubica.

Tour 47

Kubica s'arrête ! Hamilton récupère la 2e place. Le Polonais repart normalement, il est en pneus tendres. Il repart 6e devant Petrov. Meilleur tour pour Hamilton en 1'42''268

Tour 48

Hamilton améliore encore en 1'41''274. Sutil s'arrête, tout le monde a effectué un arrêt. Vettel a toujours plus de 10" sur Hamilton.

Tour 49

Vettel est désormais sur la voie royale et il se sent pousser des ailes. Mais prudence, il peut arriver beaucoup de choses. Alonso s'impatiente à la 7e place derrière Petrov.

Tour 50

Kubica 5e, Petrov 6e, Renault est à la fête !

Tour 51

Un point sur les écarts : Vettel 1er, Hamilton à 10''3, Button à 13''3, Rosberg à 31''5, Kubica à 34''. Alonso est à 39''1, Webber à 40''. L'Australien est encouragé par son team pour essayer de doubler Alonso.

Tour 52

Alonso tente le tout pour le tout pour doubler Petrov. En vain ! Vettel devance de 10''4 Hamilton. Il s'avance vers son premier titre de champion du monde.

Tour 53

Vettel à un peu plus de 15 km du bonheur ! Alonso et Webber doivent s'avouer vaincus, leurs erreurs et leur stratégie les ont fait chuter.

Tour 54

Trulli perd son aileron arrière en pleine course. Il y a des débris sur la piste. Mais cela ne semble pas gêner Vettel qui continue sans relâche.

Tour 55

Dernier tour pour Vettel ! L'Allemand franchit la ligne et remporte ce GP d'Abou Dhabi, son 5e de la saison. Il doit attendre pour savoir ce que font les autres... Hamilton 2e et Button 3e, Rosberg termine 4e. Alonso n'est que 7e. Résultat : Vettel devient le plus jeune champion du monde de l'histoire de la F1, à 23 ans. Red Bull laisse éclater sa joie ! Vettel est en pleurs dans sa monoplace et crie "champion du monde" en allemand dans le texte. "Je vous aime", lâche-t-il à toute son équipe.

Dans le même temps, Alonso harangue Petrov qui ne l'a pas laissé passer durant toute la course. Mauvais perdant l'Espagnol ? Forcément déçu en tout cas... Vettel sort de sa monoplace et monte dessus, les bras levés. Hamilton le félicite, Button également. On se comprend entre champions du monde. Vettel donne l'accolade à ses mécaniciens et monte les escaliers pour se préparer à recevoir son trophée sur le podium. Alonso accuse le coup et doit se dire que la stratégie de son équipe a laissé à désirer durant cette course. Vettel rigole avec Button et Hamilton, tout sourire. Les trois pilotes rejoignent le podium, Vettel saute sur la première marche : il est le nouveau champion du monde ! Beaucoup d'émotion sur son visage au moment où retentit l'hymne allemand. Vettel ne peut retenir ses larmes... Quel dénouement pour cette saison de toute beauté qui nous a tous tenus en haleine jusqu'à la fin. Merci à tous de nous avoir suivis durant toute cette saison, on espère vous retrouver la saison prochaine. En attendant le premier GP en mars, restez avec nous sur notre site pour suivre toute l'actualité de la F1.