Course

Fernando Alonso s'est exprimé au sujet du fait de course majeur en Allemagne. L'Espagnol ne comprend pas pourquoi les consignes d'équipe sont interdites. "La Formule 1 est un travail d'équipe. Les résultats sont le fruit des efforts de tous les gars de l'écurie. C'est incompréhensible. Cela devrait être toléré, comme dans n'importe quel autre sport."

Départ du GP de Hongrie dans une heure

A noter qu'il s'agit cette année de la 25e course de F1 disputée sur le circuit d'Hungaroring. La première avait eu lieu en 1986 et c'est Nelson Piquet, au volant de sa Williams-Honda qui s'était imposé devant Ayrton Senna (Lotus-Renault) et Nigel Mansell (Williams-Honda)

Concernant les autres pilotes sur la grille : Heikki Kovalainen s'est imposé en 2008, Jenson Button en 2006, Fernando Alonso en 2003, Rubens Barichello en 2002 et bien entendu Michael Schumacher, à quatre reprises : en 1994, 1998, 2001 et 2004.

L'an dernier, Lewis Hamilton s'était imposé sur le tracé d'Hungaroring devant Kimi Raikonnen, aujourd'hui en WRC et Mark Webber. Le pilote Britannique connaît bien ce circuit puisqu'il s'y était également imposé en 2007.

Le temps est au beau fixe ce midi sur Budapest et la pluie ne devrait pas faire son apparition de la journée. Une température de 30 degrés est attendue pour le départ de la course.

Enfin, le Top 10 des qualifications est complété par la Sauber de Pedro De La Rosa et la Williams de Nico Hülkenberg.

En revanche le début de week-end fut bon pour le Renault F1 team, qui a réussi à placer ses deux pilotes côte à côte sur la quatrième ligne. Une fois n'est pas coutume, Vitaly Petrov aura même le privilège de partir devant Robert Kubica. Si les performances du Polonais sont indiscutables depuis le début de la saison, ce n'est pas le cas de celles du Russe qui semble cependant effectuer le meilleur week-end depuis son arrivée en Formule 1.

La particularité de ces deux pilotes est que leurs équipiers ont guère brillé samedi après-midi. Jenson Button, champion du Monde en titre et Michael Schumacher, septuple champion du Monde, ne se sont pas qualifiés pour la Q3. Le Britannique partira de la onzième place sur la grille, l'Allemand de la quatorzième.

Un peu plus de mixité sur la troisième ligne puisque Lewis Hamilton, au volant de sa McLaren, partira aux cotés de Nico Rosberg (Mercedes).

Si la première ligne est donc 100% Red Bull , la deuxième ligne sera composée des deux Ferrari. Vainqueur la semaine passée en Allemagne, Fernando Alonso devancera son coéquipier, Felipe Massa, de retour en Hongrie un an après son dramatique accident qui l'avait plongé dans le coma.

Hier, lors des qualifications, les Red Bull se sont montrées les plus rapides sur le circuit d'Hungaroring. Sebastian Vettel a décroché la pole en 1.18.773 devant Mark Webber.

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre, en direct, sur ESPN F1, le Grand Prix de Hongrie, 12ème manche du championnat du Monde.

Tour 1

Et c'est parti ! Bon départ de Sebastian Vettel qui contrairement à l'Allemagne, garde sa première place. Fernando Alonso a gagné une place en passant Mark Webber, désormais troisième. Felipe Massa reste quatrième alors que Vitaly Petrov est passé devant Lewis Hamilton suivi de Rosberg, Kubica, Barrichello et Hülkenberg.

Tour 2

C'est déjà terminé pour Alguersuari, son moteur vient de casser. Schumacher a gagné une place et se trouve entre Sutil et Liuzzi. Jenson Button a perdu quatre places, il est quinzième...

Tour 3

1.28.362 : meilleur tour en course pour Sebastian Vettel qui possède près de trois secondes d'avance sur la Ferrari d'Alonso. Lewis Hamilton est repassé devant Vitaly Petrov.

Tour 4

Felipe Massa met la pression sur Mark Webber alors Robert Kubica est à l'attaque derrière Nico Rosberg. Derrière les monoplaces se tiennent dans un mouchoir de poche.

Tour 5

Et déjà quatre secondes d'avance pour Sebastian Vettel. Liuzzi commet une erreur et passe en quatorzième position. Il y a moins de neuf secondes entre Petrov sixième et Kobayashi, quinzième.

Tour 6

Sebastian Vettel cravache pour creuser l'écart. Son équipier, Mark Webber, n'est pas aussi rapide et a du mal à revenir sur la Ferrari d'Alonso. 30.9 pour Petrov : meilleur temps dans le premier secteur.

Tour 7

Les positions sont pour le moment inchangées. La lutte se situe au niveau de Vitaly Petrov sixième, c'est très ouvert derrière et la bataille fait rage. Yamamoto ferme la marche derrière Senna et Glock.

Tour 8

Sebastian Vettel met plus d'une seconde au tour à Fernando Alonso et s'envole.A la neuvième place, Rubens Barrichello a du mal à suivre la cadence de Robert Kubica. Les deux Williams se tiennent en huit dixièmes.

Tour 9

Et maintenant huit secondes d'avance pour Sebastian Vettel. Vitaly Petrov est à cinq secondes de Lewis Hamilton. Trulli, à la dix-huitième place est à huit secondes de Buemi.

Tour 10

Jenson Button est quatorzième et talonne Michael Schumacher qui n'arrive pas à suivre le rythme d'Adrian Sutil. Week-end noir pour le septuple champion du Monde bien loin de son coéquipier, Nico Rosberg.

Tour 11

Les positions après 11 tours : Vettel - Alonso - Webber - Massa - Hamilton - Petrov - Rosberg - Kubica - Barrichello et Hülkenberg.

Tour 12

Fernando Alonso accuse près de dix secondes de retard sur Sebastian Vettel. Le jeune Allemand, sauf soucis, s'envole vers la victoire. Un peu plus loin, Rosberg est maintenant à sept secondes de Petrov.

Tour 13

Le meilleur départ du GP est à mettre à l'actif de Rubens Barrichello, qui a gagné trois places. Jenson Button pointe à moins de deux secondes de Michael Schumacher alors qu'Adrian Sutil revient fort sur Pedro De La Rosa.

Tour 14

Pris en sandwich entre les deux Ferrari, Mark Webber n'est pas à son aise. En septième position, Nico Rosberg ralenti le peloton. Les ingénieurs Ferrari souhaitent que Massa se rapproche de Webber.

Tour 15

Douze secondes d'avance pour Sebastian Vettel, seul au monde. Alors que Jenson Button en profite pour ravitailler tout comme Liuzzi.

Tour 16

Drapeau jaune et entrée du Safety car. Vettel en profite pour passer par les stands tout comme Alonso. Mark Webber a gardé les pneus tendres et n'a pas pu s'arrêter. Hamilton est aussi aux stands.

Tour 17

Accrochage dans les stands entre Adrian Sutil et Robert Kubica. Nico Rosberg vient de perdre sa roue arrière droite. La course s'anime !!! Le pilote polonais tente de repartir. En revanche, c'est terminé pour Nico Rosberg. Sebastian Vettel, lui, a manqué l'entrée des stands. Cinq minutes de folie sur le Hungaroring. Mark Webber et Rubens Barrichello ne sont pas passés par les stands.

Tour 18

Et c'est reparti. Webber est en tête devant Vettel, Alonso, Hamilton, Massa, Barrichello, Petrov, Hülkenberg, De La Rosa et Button. Schumacher est onzième.

Tour 19

La course est totalement relancée ! Jenson Button a gagné quatre places alors que Nico Rosberg ère dans les stands. Webber possède maintenant cinq secondes d'avance sur Vettel.

Tour 20

1.25.648 : meilleur tour en course pour Mark Webber qui cravache en pneus tendres pour creuser les écarts avant de passer aux stands.

Tour 21

C'est au tour de Jarno Trulli de changer ses pneumatiques. Fernando Alonso pointe à deux secondes de Sebastian Vettel. Lewis Hamilton est quatrième. Felipe Massa, cinquième.

Tour 22

Derrière eux, Rubens Barrichello mène la meute devant Vitaly Petrov. Un peu plus loin Kobayashi est passé devant Schumacher, désormais douzième.

Tour 23

Sept secondes d'avance pour Mark Webber sur son équipier. C'est maintenant Luca Di Grassi qui ferma la marche. Yamamoto a profité des évènements pour se débarrasser de la dernière place. Robert Kubica se trouve juste devant eux.

Tour 24

Quatre secondes entre Vettel et Alonso. Hamilton est à trois secondes derrière. Button tente de mettre la pression sur De La Rosa qui peut apercevoir Hülkenberg devant lui.

Tour 25

Et l'abandon de Lewis Hamilton en raison d'un problème technique !! Le pilote britannique devrait perdre des places au classement du championnat du Monde des pilotes. Alors qu'une investigation est ouverte sur Sebastian Vettel qui risque une pénalité !

Tour 26

C'est également terminé pour Robert Kubica, malheureux lors de son arrêt aux stands. Les Red Bull mènent devant les Ferrari. Et c'est Rubens Barrichello qui est maintenant cinquième. Quelle remontée du doyen brésilien !!!

Tour 27

Mark Webber compte six secondes d'avance sur son coéquipier qui risque une pénalité. Selon l'article 40.7 du règlement de la FIA, les voitures doivent se suivre en ligne derrière le safety car, or Vettel a laisser de l'avance à son équipier...

Tour 28

Il y a un moins de six secondes d'écart entre la Red Bull de Vettel et la Ferrari d'Alonso. Exactement le même écart entre Alonso et Massa. Barrichello pointe à dix secondes et subit la pression de Vitaly Petrov.

Tour 29

La pénalité tombe sur Sebastian Vettel qui devra passer par les stands !! Cela va bien entendu profité aux Ferrari alors que Mark Webber doit s'arrêter.

Tour 30

Schumacher est onzième et rencontre des difficultés pour passer Kobayashi. Button est neuvième et maintient la pression sur Pedro De La Rosa. A noter qu'un mécanicien Williams aurait été touché par la roue de Nico Rosberg. Il est actuellement en soins.

Tour 31

Il y a 13 secondes d'écart entre Webber et Alonso. Le pilote espagnol devrait donc logiquement prendre la tête de la course. Vettel est furieux à propos de sa pénalité, ses ingénieurs lui demandent de rester concentré.

Tour 32

Sebastian Vettel qui entre aux stands en faisant des grands gestes. Le jeune Allemand est furieux mais ressort derrière Fernando Alonso. 1.24.315 pour Mark Webber.

Tour 33

Fernando Alonso, deuxième, pointe à quinze secondes du leader. Petrov, lui, se rapproche de Barrichello. La victoire se jouera entre les deux Red Bull et Alonso.

Tour 34

Mark Webber donne tout ce qu'il a. Il est le seul à ne pas s'être arrêté avec Rubens Barrichello.

Tour 35

Sebastian Vettel n'est qu'à quatre secondes de Fernando Alonso. Massa suit à trois secondes derrière. Webber, lui, améliore tous les secteurs.

Tour 36

1.23.847 pour le pilote Australien.

Tour 37

La moitié de la course est passée et Webber est toujours en pneus tendres ! Il possède dix-huit secondes d'avance sur Fernando Alonso. Button et Schumacher sont toujours neuvième et onzième.

Tour 38

Lewis Hamilton parle d'un problème de boite de vitesse en direct du paddock. Il y a maintenant plus de 20 secondes d'écart entre les deux Red Bull, Webber peut envisager le passage par les stands.

Tour 39

Felipe Massa, pour sa part, n'arrive pas à suivre la cadence des trois premiers. Les mécaniciens Red Bull sont prêts pour l'arrêt de Webber.

Tour 40

A la treizième place, Liuzzi met la pression sur Sébastien Buemi. Trulli, Glock, Di Grassi et Yamamoto ferment la marche. Alors que Sebastian Vettel n'est plus qu'à une seconde de Fernando Alonso !!!

Tour 41

Sept dixièmes maintenant entre les deux pilotes ! Webber possède 23 secondes d'avance sur la Ferrari. Massa se contentera de la quatrième place.

Tour 42

Il reste moins de 30 tours dans ce 25e Grand Prix de Hongrie. Petrov est tout proche de Barrichello et peut envisager le Top 5 !! Rien ne bouge pour Button et Schumacher en milieu de peloton.

Tour 43

1.23.781 pour Mark Webber : meilleur tour en piste. Il rentre aux stands...

Tour 44

L'Australien ressort devant tout le monde, quel retournement de situation !

Tour 45

Sebastian Vettel met une pression maximale sur Fernando Alonso qui résiste tant bien que mal. Les trois premiers se tiennent désormais en six secondes.

Tour 46

1.23.118 pour Webber qui ne relâche pas son effort. Felipe Massa est tranquille en quatrième position, il possède plus de trente secondes d'avance sur Barrichello qui doit passer par les stands.

Tour 47

1.22.651 pour l'Australien qui devrait renouer avec la victoire trois semaines après Silverstone.

Tour 48

Fernando Alonso reste pour le moment devant Sebastian Vettel. Il sera difficile de passer l'Espagnol qui possède une meilleure vitesse de pointe que la RB6.

Tour 49

Treize secondes d'avance maintenant pour Mark Webber sur Fernando Alonso. Il n'y a qu'une dizaine de secondes entre Barrichello, cinquième et Schumacher, onzième.

Tour 50

Alonso maintient Vettel à distance, du coup Massa en profite pour se rapprocher légèrement des deux pilotes. Pedro De La Rosa tient toujours une belle huitième place et contient les assauts de Button.

Tour 51

Quinze secondes d'avance pour Mark Webber qui continue son cavalier seul. Petrov attend l'arrêt de Barrichello pour s'emparer de la cinquième place. Michael Schumacher, lui, pourra entrer dans les points.

Tour 52

Mark Webber est en passe de prendre la tête du championnat du Monde des pilotes devant Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

Tour 53

La lutte est terrible entre Alonso et Vettel.

Tour 54

Barrichello ne semble pas décider à passer aux stands. Et la faute de Sebastian Vettel parti à l'extérieur, l'Allemand est à la limite, il vient de perdre du temps.

Tour 55

1.22.651 pour Mark Webber qui se régale seul en tête.

Tour 56

Il reste 15 tours dans ce Grand Prix de Hongrie. Les positions : Webber - Alonso - Vettel - Massa - Barrichello - Petrov - Hülkenberg - De La Rosa et Kobayashi.

Tour 57

Et voilà, Rubens Barrichello passe par les stands, Petrov en profite pour hisser sa Renault en cinquième position !

Tour 58

Le pilote brésilien ressort en onzième position à près de huit secondes de Michael Schumacher.

Tour 59

Les dix premiers à dix tours de l'arrivée : Webber - Alonso - Vettel - Massa, - Petrov - Hülkenberg - De La Rosa - Button - Kobayashi et Schumacher.

Tour 60

Sebastian Vettel est à huit dixièmes de Fernando Alonso. Le double champion du Monde tient. Mark Webber, pour sa part, vient de mettre un tour à Michael Schumacher alors que Barrichello est beaucoup plus rapide que l'ancien Baron rouge.

Tour 61

La Williams est beaucoup plus rapide que la Mercedes. Les deux Sauber entrent dans les points pour le moment.

Tour 62

Barrichello qui tente une manœuvre mais Schumacher résiste. Tout comme Alonso devant Sebastian Vettel.

Tour 63

Devant les positions semblent figées. Vettel serait-il résigné derrière Alonso ?

Tour 64

Il y a toujours cinq dixièmes entre Alonso et Vettel.

Tour 65

Mark Webber, lui, caracole en tête et devrait décrocher sa quatrième victoire de la saison. Il prendrait, en plus, la première place au championnat du Monde des pilotes et Red Bull passerait devant au championnat constructeur.

Tour 66

Il reste cinq tours et Barrichello passe devant Schumacher, non sans mal, le Brésilien a failli terminer dans le mur...

Tour 67

Barrichello est furieux après la manœuvre de Schumacher qui l'a tassé contre le mur des stands...

Tour 68

Vettel parait désormais assez loin de Fernando Alonso, à moins que l'Allemand ne prépare quelque chose... Petrov a gardé sa cinquième place, quel week-end pour le Russe !

Tour 69

Il y aura une investigation, après la course, sur le duel entre Barrichello et Schumacher. Alors que Mark Webber va signé sa quatrième victoire de la saison.

Tour 70

Et voilà Mark Webber qui franchit le drapeau à damiers devant Fernando Alonso et Sebastian Vettel. L'Australien devient par la même leader du championnat du Monde des pilotes. Felipe Massa prend la quatrième place, Petrov la cinquième. Suivent dans l'ordre : Hülkenberg, De La Rosa, Button, Kobayashi et Barrichello. Michael Schumacher échoue à la porte des points.

Merci à tous d'avoir suivi le Grand Prix de Hongrie sur ESPN F1. Rendez-vous fin aout, pour le prochain GP, en direct de Spa-Francorchamps.