Pour terminer premier, il faut premièrement terminer... mais peut-être devrions-nous ajouter en obéissant aux règlements à ce vieux dicton!

Avant d'entamer une nouvelle saison, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) publie deux séries de règlements . Le premier document compte près d'une quarantaine de pages et contient le Règlement Sportif, qui détermine entre autres choses la procédure lors des weekends de Grand Prix, les licences requises, la procédure de départ et les sanctions en cas de faute au règlement.

Le deuxième tome est plus volumineux - un peu plus d'une soixantaine de pages - et contient le Règlement Technique : un document méticuleux détaillant chaque facette de la construction d'une monoplace de F1, stipulant tout ce qui est permis. Cependant, les ingénieurs se font une joie d'exploiter chaque petite zone grise en plus d'interpréter certains articles à leur manière lorsque l'explication fournie ne définit pas clairement l'intention.

Voici un résumé les nouveautés 2013. Les documents complets sont disponibles sur le site de la FIA (disponible en anglais)

L'année 2013 a ceci de particulier qu'elle est la dernière avant une modification radicale du règlement sur les moteurs qui entrera en vigueur en 2014 mais qui fait déjà l'actualité et qui représente une ligne de compte de plus en plus gloutonne sur le budget des équipes.

À partir de l'an prochain, adieu fidèle V8 qui équipait toutes les écuries depuis 2007 et la fin des V10 et bonjour au moteur V6 turbo 1,6l, plus petit, moins gourmand, mais pour lequel les équipes vont partir de zéro. Ou plutôt sont déjà parties, pour certaines, depuis plus d'un an, ce qui a des conséquences très importantes sur le budget des équipes en 2013.

Pour 2013 proprement dite, la plus grande évolution du règlement concerne l'usage du DRS (Drag reduction System, Système de réduction de la traînée ou aileron ajustable). Pour des raisons de sécurité, celui-ci est désormais restreint aux zones dédiées (une à deux par circuit de quelques centaines de mètres chacune) y compris lors des essais.

Par ailleurs, tous les systèmes aérodynamiques activés extérieurement et liés au DRS, comme celui qui avait été mis au point par Mercedes début 2012, sont interdits. L'article 3.18 stipule que le volet ajustable de l'aileron arrière "ne peut être utilisé pour modifier la géométrie de toute canalisation, que ce soit directement ou indirectement".

Sur des critères purement esthétiques, après les remarques du public et du paddock lui-même, il a été décidé de modifier le règlement concernant le capot avant des F1 de manière à faire disparaître l'inélégante marche apparue l'année dernière sur la plupart des monoplaces.

En outre, on notera que le couvre-feu, ce règlement qui interdit au personnel l'accès au paddock, notamment pour une partie de la nuit, augmentera cette saison de deux heures dans la nuit du jeudi au vendredi et que les crash-tests sont devenus obligatoires sur tous les châssis. Les exceptions passent de quatre à deux pour la saison.

Des tests de rigidité plus sévères seront appliqués sur les ailerons avant après que certaines équipes ont été soupçonnées d'utiliser des ailerons trop flexibles. Le poids minimum du pilotes et de sa voiture aux vérifications passe lui de 640 à 642 kg pour compenser la hausse du poids des nouveaux pneumatiques Pirelli.

Sachant qu'il y a une équipe de moins cette saison (HRT) et donc deux voitures de moins, il a été décidé qu'une voiture de moins serait éliminée à la fin de la première partie de la qualification et à la fin de la deuxième. Lors de ces qualifications, les pilotes ne pourront plus invoquer la Force majeure pour justifier un arrêt. Ils devront avoir dans leur réservoir la quantité de carburant règlementaire en toutes circonstances.

Changements aux règlements : Tout amendement apporté au Règlement Sportif ou au Règlement Technique doit être approuvé unanimement par les équipes.