© Getty Images

caption: Louis Wagner à Dieppe, en route vers la deuxième place du Grand Prix de France 1912

1901 : la première fois que l'appellation "Grand Prix" apparaît, à l'occasion du Grand Prix de France au Mans.

1904 : création de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), une association à but non lucratif fondée pour représenter et défendre les intérêts des organisations et des conducteurs automobiles.

1933 : pour la première fois, au Grand Prix de Monaco, les temps de qualification déterminent les positions sur la grille de départ.

1935-39 : de nombreuses réunions ont lieu en vue d'établir le calendrier d'un championnat du monde des pilotes. Le processus est interrompu par le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

1946 : la Formule 1 est reconnue en tant que "formule" spécifique.

1947 : officialisation du championnat du monde des pilotes. Bien que des courses aient lieu selon la réglementation de la F1 cette année-là, la première course officielle du championnat du monde n'aura lieu que trois ans plus tard.

1950 : lancement officiel du championnat du monde des pilotes le 13 mai, avec le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone. Cette année-là, 22 courses sont disputées hors championnat et seulement six comptent pour le titre mondial. La première course officielle de F1- un événement hors championnat qui s'est déroulé à Pau - a eu lieu le mois précédent.

1952 : le championnat est reservé aux voitures de Formule 2, pour prévenir le manque éventuel de concurrents en F1. Même chose en 1953.

1953 : l'Argentine est le premier pays non européen à organiser un Grand Prix du championnat.

1954 : les monoplaces de F1 étant à nouveau autorisées à courir le championnat, la réglementation change : les moteurs passent de 2 à 2,5 litres.

1958 : premier championnat des constructeurs (Coupe des constructeurs) et premier Grand Prix couru en Afrique (Maroc).

1958 : interdiction de changer de voiture durant la course.

1958 : la réglementation évolue : la société AvGas change de type de carburant et la longueur des courses est réduite, passant de 500km (ou trois heures de course) à 300km (ou deux heures de course).

1958 : premier succès d'une monoplace de F1 à moteur arrière avec la victoire de Stirling Moss. En moins de deux ans, toutes les marques adopteront ce modèle.

1961 : la F1 revient à un moteur de 1,5 litre.

1962 : Lotus apporte un changement majeur avec son chassis-coque en aluminium qui remplace le châssis tubulaire traditionnel. Cette conception révolutionnaire est annoncée comme l'un des plus grands progrès technologiques depuis les débuts de la F1.

1966 : la F1 passe à un moteur de 3 litres.

1967 : le Grand Prix d'Allemagne est le premier à être télévisé en couleur.

1968 : Les monoplaces Lotus portent les logos de la marque Imperial Tobacco. C'est une première qui annonce l'ère du sponsoring.

1970 : Jochen Rindt se tue lors des essais libres du Grand Prix d'Italie. Fait unique en F1, il deviendra le premier et, à ce jour, seul champion du monde sacré à titre posthume.

1973 : la voiture de sécurité est utilisée pour la première fois lors du Grand Prix du Canada.

1976 : un Grand Prix a lieu en Asie (Japon) pour la première fois. Tyrell crée le modèle P34, une monoplace à six roues.

1977 : Renault innove en équipant ses voitures d'un moteur turbocompressé. Il est interdit en 1989.

1978 : Bernie Ecclestone devient le président de la Formula One Constructors Association (FOCA). Dans le but de permettre une intervention rapide en cas d'accident au départ d'un Grand Prix, une voiture médicale suivra désormais les monoplaces lors du tour de formation. A sa toute première apparition, la voiture a heurté un trottoir et a été propulsée dans les airs.

1979 : création de la Fédération Internationale du Sport Automobile (FISA) pour contrer la FOCA et garder la main sur la gestion des plus grandes courses automobiles mondiales.

1982 : Lotus dévoile un nouveau système de suspension active. Cette innovation annonce le développement de l'aide électronique au pilotage. Les pilotes font grève au Grand Prix d'Afrique du Sud, pour protester contre le projet de super-licence que la FISA et la FOCA veulent leur imposer.

1983 : dernière fois qu'une course de F1 non intégrée au championnat du monde a lieu.

1984 : le Grand Prix d'Autriche est le premier où toutes les monoplaces sont équipées d'un moteur turbo.

1985 : première fois qu'un Grand Prix du championnat du monde se déroule en Océanie (Australie).

1990 : Adélaïde accueille le 500e Grand Prix de l'histoire de la F1.

1992 : retour de la voiture de sécurité au GP de Grande-Bretagne (à partir de 1993, sa présence devient une obligation réglementaire).

1994 : Ayrton Senna trouve la mort lors du GP de Saint-Marin, un jour après Roland Ratzenberger, décédé également après un accident lors des essais. Cette double tragédie déclenche une campagne virulente pour un renforcement des mesures de sécurité. A ce jour, ce sont les deux derniers pliotes à avoir trouvé la mort au volant d'une Formule 1.

1998 : une nouvelle réglementation est mise en place : elle concerne les pistes étroites et les pneus rainurés.

2002 : les consignes d'équipe sont autorisées depuis 1950, mais un nouvel article interdit "les consignes qui modifient le scénario de la course", car elles en faussent le résultat final.

2008 : la Formula One Teams Association (FOTA) est créée pour représenter et défendre les intérêts des écuries.