Bernie Ecclestone  Grande-Bretagne

  • Nom complet Bernard Charles Ecclestone
  • Né le 28 octobre 1930
  • Lieu de naissance St. Peters, Suffolk, Grande-Bretagne
  • Âge 83 ans et 339 jour(s)
  • Taille 1.59 m
  • Équipes Connaught
  • Autres occupations administrateur, Propriétaire
driver portrait
Statistiques par année
Année Voiture Race Démar Vic Pod Class Meill Pole Front Meill Tour CdC Pts Pos
1958 Connaught 2 0 0 0 0 - 0 0 - 0 0 0 -
Total 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Course Circuit Date
Première Grand Prix de Monaco Monaco 18 mai 1958 Résultats
Dernière Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone 19 juillet 1958 Résultats
Fiche

Ayant autant d'admirateurs que de détracteurs, Bernie Ecclestone est considéré comme l'homme qui a révolutionné la F1 sur le plan économique. Après des débuts modestes où il vendait des pièces de moto de seconde main, Ecclestone est devenu au fil des années l'une des plus riches et des plus influentes personnalités dans le monde du sport.

Fils d'un capitaine de chalutier, Ecclestone naît dans le Suffolk et déménage à Bexleyheath, dans le Kent, à l'âge de huit ans. Après avoir quitté l'école à 16 ans, il travaille dans l'usine à gaz locale et il montre déjà un véritable esprit d'entreprise en achetant et en revendant des piéces de rechange de moto durant son temps libre. En 1949, il se lance dans la course automobile, mais après une série d'accidents à Brands Hatch, il délaisse la compétition pour se consacrer aux affaires.

Ecclestone et son ami Fred Compton créent l'entreprise Compton & Ecclestone, laquelle deviendra l'une des plus grandes concessions de moto de Grande-Bretagne. Son empire continue de grandir grâce à l'immobilier et à une société de voitures vendue aux enchères. En 1957, il rachète Connaught, une écurie qui tente de percer dans le monde de la F1. Lors des qualifications pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, il prend le volant lui-même, mais en vain. Il devient également le manager du pilote gallois Stuart Lewis-Evans, mais lorsque celui-ci se tue dans un accident au Grand Prix du Maroc, Ecclestone se détourne du sport automobile.

Il y retourne brièvement quelques années plus tard, en devenant le manager de l'équipe Lotus de Formule 2 - équipe composée de Jochen Rindt et Graham Hill. Mais, suite au décès de Jochen Rindt à Monza en 1970, il quitte de nouveau la course automobile. Il y revient en 1972, lorsqu'il rachète l'écurie Brabham - laquelle connait de grands succès grâce à Niki Lauda et Nelson Piquet.

C'est à cette époque que la carrière d'Ecclestone en F1 commence à décoller. Il fonde la Formula One Constructors Association (FOCA) et, avec l'aide de son avocat et de son ami Max Mosley, il prend peu à peu le contrôle du pouvoir économique. L'un des moments clé de son parcours est d'avoir pris conscience avant quiconque du potentiel que représentait la télévision. Il a fédéré les équipes de F1, négocié avantageusement les droits de télévision, créé la Formula One Constructors Association (FOPA) pour la gestion des droits promotionnels sur les Grands Prix et partagé les revenus de la télévision entre les équipes (47%), la FIA (30%) et la FOPA (23%).

Jusqu'à la fin des années 90, Bernie Ecclestone avait une vie relativement modeste, refusant l'exposition médiatique, jusqu'à ce qu'un scandale le mette malgré lui sous les feux des projecteurs en 1997. Peu de temps après que Max Mosley eut invité Tony Blair au Grand Prix de Grande-Bretagne, Ecclestone fit un don d'un million de livres au Parti travailliste. Mais, juste après les élections victorieuses pour le "Labour" en mai, le secrétaire à la santé Frank Dobson s'engagea à interdire dans le sport les sponsors représentant des marques de tabac. Ecclestone n'eut pas d'autre choix que d'approuver.

Mais en octobre, Max Mosley et lui-même rendirent visite à Blair, et deux semaines plus tard, le gouvernement avait retourné sa veste, accordant une période de huit ans à la F1 pour trouver d'autres sponsors que ceux de l'industrie du tabac. Les spéculations sur les véritables raisons qui avaient poussé Ecclestone à faire ce don au Parti travailliste furent alors nombreuses. Finalement, l'observateur parlementaire Lord Neill demanda aux travaillistes de rendre l'argent. La réputation du Parti travailliste et de la F1 en fut terriblement ternie.

Malgré un triple pontage en 1999, Ecclestone est toujours en position de force et aucun signe ne semble indiquer que le "grand argentier" de la F1 va passer la main.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

21 septembre 2014

Vijay Mallya en conversation avec Bernie Ecclestone

18 septembre 2014

Bernie Ecclestone se voit offert une bouteille de whisky

18 septembre 2014

Bernie Ecclestone dans le paddock

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut