Sir Frank Williams  Grande-Bretagne

  • Nom complet Frank Williams
  • Né le 16 avril 1942
  • Lieu de naissance South Sheilds, Grande-Bretagne
  • Âge 72 ans et 188 jour(s)
  • Équipes Williams, Wolf-Williams
  • Autres occupations Propriétaire
driver portrait
Fiche

Un des bastions de la Formule 1, Sir Frank Williams ne laisse pas une santé précaire entraver la bonne marche de l'équipe éponyme qu'il dirige depuis des décennies. Williams F1, écurie privée, a récolté non moins de neuf titres des constructeurs et sept titres des pilotes à ce jour.

Suite à une courte et peu glorieuse carrière de pilote, l'Anglais fondait Frank Williams Racing Cars en 1966. La première monoplace de F1 de la jeune équipe fut fabriquée à partir du châssis d'une vieille Brabham. Le pilote, son vieil ami Piers Courage, parvenait à terminer deux Grands Prix en 2e position.

Williams s'est associé à plusieurs partenaires au fil des ans, sans que tous aient permis d'obtenir les résultats espérés. En 1976, au bord de la fermeture et ayant désespérément besoin de fonds, il vendait l'équipe au magnat du pétrole Walter Wolf. Peu heureux de cette situation, Williams quittait l'écurie en 1977 pour en fonder une autre. Patrick Head ayant choisi de continuer l'aventure avec lui, les deux amis allaient former un des plus grands duos du sport automobile.

Après avoir acheté un vieil entrepôt de tapis, les acolytes fondaient Williams Grand Prix Engineering. Dès 1979, Clay Regazzoni signait la première victoire de l'équipe. Alan Jones décrochait le titre en 1980, suivi par Keke Rosberg en 1982.

Mais en mars 1986, ce fut la catastrophe pour Frank Williams : alors qu'il revenait d'une séance d'essais au circuit Paul Ricard en France, un grave accident de la route a changé sa vie. Sa colonne vertébrale fut gravement endommagée ; il ne marchera plus jamais. Son passager, le journaliste Peter Windsor, s'en sortait avec des blessures légères.

Dorénavant assis dans un fauteuil roulant, Williams a vite retrouvé le paddock. Son équipe décrochait le titre des constructeurs cette année-là, ainsi qu'en 1987 et à cinq autres reprises par la suite.

En 1994, un autre drame frappait l'équipe : le décès d'Ayrton Senna à Imola. Suite à l'accident, non seulement l'écurie avait un deuil à vivre, mais les autorités italiennes déposaient des accusations d'homicide contre Williams, Head et le directeur technique Adrian Newey. Une décennie s'écoulerait avant que cette saga prenne fin et que les trois hommes soient lavés de toute faute.

En 2008 à Monaco, Williams fêtait sa 600e course comme participant. Plus tard au cours de cette même année, lors de la manche italienne du championnat, il soulignait son 500e Grand Prix comme constructeur. Bien que les performances de Williams F1 ne soient plus ce qu'elles étaient, et ce depuis quelques années, le leader charismatique et son équipe trentenaire refusent d'abandonner la partie.

Son opiniâtreté a été récompensée en 2012, à Barcelone, avec la victoire de Pastor Maldonado, le jour où Williams avait décidé de célébrer en beauté ses 70 ans. La première depuis celle de Juan Pablo Montoya à Interlagos en 2004. Le retour de la collaboration avec Renault Sport F1 semble porter ses fruits, mais il reste encore beaucoup de travail à son écurie pour revenir au sommet.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

18 septembre 2014

Sir Frank Williams observe son équipe au travail

10 mai 2013

Frank Williams dans le stand de son équipe

17 octobre 2012

Sir Frank Williams s'adresse aux médias

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut