Jean Todt  France

  • Nom complet Jean Todt
  • Né le 25 février 1946
  • Lieu de naissance Pierrefort, France
  • Âge 68 ans et 243 jour(s)
  • Équipes Ferrari
  • Autres occupations administrateur, Patron
driver portrait
Fiche

Jean Todt, un homme qui connait bien le mot "victoire", a succédé à Max Mosley à la tête de la FIA le 23 octobre 2009 et est devenu par conséquent l'un des hommes les plus importants de la F1. Après les scandales qui ont ébranlé ce sport ces dernières années, tout le monde attend que Jean Todt restaure l'harmonie au sein du paddock.

Fils d'un médecin juif qui a fui la Pologne pour se réfugier en France durant la Seconde Guerre mondiale, Jean Todt fait sa première incursion dans l'univers des courses automobiles, lorqu'il emprunte la Mini Cooper S de son père et s'inscrit à un rallye, en compagnie de son ami d'enfance Jean-Claude Lefebvre. Ce moment marque le début d'une carrière professionnelle en tant que co-pilote. A partir de 1969, il participe à des épreuves de rallye internationales, en étant le co-pilote des plus grandes stars mondiales de la discipline.

En 1981, il se retire de la compétition et se lance dans le management pour Peugeot Talbot Sport. Durant cette période où il est directeur sportif, l'équipe remporte deux titres des constructeurs et deux titres des pilotes. En récompense de ces succès, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur, l'équivalent du titre de Chevalier britannique.

Mais Peugeot ne voulant pas se lancer dans la F1, lorsqu'une possiblité d'intégrer l'écurie Ferrari se présente à lui en 1993, Jean Todt ne rate pas l'occasion. Il est engagé comme directeur manager.

A cette époque, Ferrari est au fond du trou : la Scuderia n'a remporté aucune course entre 1991 et 1993 et n'a pas remporté de titre des constructeurs depuis 1983. Jean Todt va tout changer : en 1996, il persuade Michael Schumacher et Ross Brawn de rejoindre l'équipe et, durant l'ère Todt, l'écurie va remporter 13 titres mondiaux, dont six titres consécutifs des constructeurs entre 1999 et 2004.

Toutefois, le succès a un prix. Jean Todt est souvent critiqué pour le traitement de faveur qu'il accorde à Schumacher, au dépens des coéquipers du pilote allemand, particulièrement de Rubens Barrichello. Et en 2007, quand Ferrari remporte sur tapis vert le titre des constructeurs, après la disqualification de McLaren pour espionnage industriel, Jean Todt se retrouve encore plus isolé.

En 2004, une rumeur commence à circuler : Todt veut se présenter à l'élection qui doit nommer le successeur de Max Mosley à la tête de la FIA - organisation dans laquelle il est impliqué depuis 1975. On dit également que Todt quittera Ferrari en même temps que Schumacher. Le président de Ferrari Luca di Montezemolo le nomme alors directeur de Ferrari, pour toutes les activités de la marque. Maisnen 2009, Jeant Todt quitte Ferrari.

Il a été élu président de la FIA le 23 octobre 2009 en battant l'ancien pilote de rallye Ari Vatanen par 135 voix contre 49.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

13 octobre 2014

Jean Todt et Bernie Ecclestone sur la grille de départ pendant l'hymne russe devant les pilotes

25 mai 2014

Bernie Ecclestone et Jean Todt sur la grille

4 janvier 2014

Le président de la FIA (Fédération internationale de l'automobile) sort de sa voiture

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut