Giancarlo Fisichella  Italie

driver portrait
Statistiques par année
Année Voiture Race Démar Vic Pod Class Meill Pole Front Meill Tour CdC Pts Pos
1996 Minardi 8 8 0 0 3 8 0 0 16 0 0 0 -
1997 Jordan 17 17 0 2 13 2 0 1 2 1 0 20 9
1998 Benetton 16 16 0 2 11 2 1 1 1 0 0 16 9
1999 Benetton 16 16 0 1 10 2 0 0 4 0 0 13 9
2000 Benetton 17 17 0 3 12 2 0 0 3 0 0 18 6
2001 Benetton 17 17 0 1 11 3 0 0 6 0 0 8 11
2002 Jordan 17 16 0 0 8 5 0 0 5 0 0 7 11
2003 Jordan 16 16 1 1 8 1 0 0 8 0 0 12 12
2004 Sauber 18 18 0 0 17 4 0 0 5 0 0 22 11
2005 Renault 19 18 1 3 13 1 1 3 1 1 0 58 5
2006 Renault 18 18 1 5 16 1 1 5 1 0 0 72 4
2007 Renault 17 17 0 0 14 4 0 0 4 0 0 21 8
2008 Force India 18 18 0 0 11 10 0 0 12 0 0 0 -
2009 Force India, Ferrari 17 17 0 1 16 2 1 1 1 0 0 8 15
Total 231 229 3 19 163 1 4 11 1 2 0 275
Course Circuit Date
Première Grand Prix d'Australie Albert Park 10 mars 1996 Résultats
Dernière Grand Prix d'Abou Dabi Yas Marina 1 novembre 2009 Résultats
Fiche

Né le 14 janvier 1973 à Rome, Giancarlo Fisichella s'est rapidement présenté comme l'un des plus sûrs espoirs de la F1. Auréolé d'un bon palmarès en karting, ainsi qu'en F3, l'Italien ne devait plus tarder à confirmer son énorme potentiel. Arrivé en F1 par la petite porte avec Minardi, il sera vite recruté par Eddie Jordan pour seconder un autre jeune talent : Ralf Schumacher. Leur confrontation sera parfois explosive, obligeant l'Irlandais à se séparer de l'Italien en fin de saison.

Promu chez Benetton grâce à la bienveillance de Flavio Briatore, l'Italien n'a rien pu faire pour enrayer la descente aux enfers de cette équipe.

La saison 2000 restera marquée par le peu de compétitivité de la monoplace confiée à Fisichella, ce qui ne l'a toutefois pas empêché de signer quelques jolis coups d'éclat. Il lui aurait été facile de claquer la porte et de rejoindre un autre team, mais il n'en a rien fait et parviendra à se réhabiliter par une campagne 2001 très honorable.

Une saison 2001 qui lui a évité de sombrer dans les oubliettes pour se voir rappeler par Eddie Jordan. Une chance doublée d'une victoire exceptionnelle en 2003 sur le circuit inondé de Sao Paulo. Une bouée de sauvetage qui a certainement évité la ruine d'Eddie et convaincu Peter Sauber de donner les moyens de ses ambitions à l'Italien en 2004. Une aubaine pour Giancarlo qui faisait son entrée chez Renault en 2005, sous la houlette de Flavio Briatore. L'Italien espérait alors concrétiser tout le bien que l'on pense de lui.

Vainqueur du premier Grand Prix de la saison 2005 en Australie,, les lendemains n'ont pas chanté pour Fisichella, trop souvent victime de sa fougue et des aléas de la course. Revenu sur les podiums en fin d'année, l'Italien a contribué au sacre de son écurie. Un scénario presque identique à celui du feuilleton 2006.

Il a néanmoins gardé la confiance de son employeur - suite au départ de Fernando Alonso - et se disait prêt à en prendre la succession. L'héritage était trop lourd et Giancarlo n'aura pas d'autre alternative que de retourner à Silverstone, désormais sous tutelle indienne. Une nouvelle vie recommence en 2008, même s'il n'a pas réussi le pari d'inscrire un point, le vétéran italien n'a jamais baissé les bras et offert à l'équipe son meilleur résultat la saison - la 10ème place du Grand Prix d'Espagne.

Il a conservé sa place avec l'équipe indienne en 2009 où il a profité des progrès de Force India - associé à McLaren et Mercedes - pour refaire une apparition aux avant-postes, à Spa-Francorchamps où le Romain réussissait l'exploit de signer la pole position et à terminer deuxième, sur les talons de la Ferrari du vainqueur. Une prouesse qui lui ouvrait les portes de la Scuderia pour les 5 dernières épreuves de la saison. Un rêve qui s'est vite transformé en cauchemar pour Fisichella - et qui pourrait avoir raison de sa carrière en 2010 où Giancarlo n'a plus beaucoup d'option pour être au départ des Grands Prix.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

13 juin 2013

Giancarlo Fisichella e, démonstration sur la Ferrari

18 janvier 2013

Fernando Alonso porte Giancarlo Fisichella après la course sur glace

18 janvier 2013

Fernando Alonso devant Giancarlo Fisichella lors de Wrooom

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut