• Caterham

Gascoyne veut un plafond

ESPNF1 Staff / D.B.
12 janvier 2013 « Mort de Guido Forti | Bianchi va découvrir Yeongam »

Mike Gascoyne, chef de la division technique du Groupe Caterham, souhaite que la Formule 1 s'entende rapidement sur un plafond budgétaire que chaque équipe devra respecter. La situation actuelle, "c'est de la folie" selon lui.

Au cours de ses trois premières années d'existence, l'écurie Caterham n'est pas parvenue à marquer le moindre point. Cependant, parmi les trois équipes ayant rejoint le championnat en 2010, elle est la seule à avoir toujours terminé à la 10e place du championnat des constructeurs.

Bien que modeste, il s'agit d'un objectif crucial pour la progression de Caterham : seules les dix premières équipes du classement ont droit aux redevances distribuées par Formula One Management. Ces millions supplémentaires sont les bienvenus, mais ce qu'il faut, c'est abaisser davantage les budgets faramineux du paddock. La RRA (l'entente sur la restriction des ressources) est un bon début, mais cela ne suffit pas.

Il faudrait que toutes les équipes puissent faire un profit et ainsi continuer sur le long terme. Cela étant trop difficile à réaliser pour les écuries au centre et à l'arrière du plateau, elles comptent sur des activités commerciales extérieures à la F1 pour se financer. Avec un plafond budgétaire, selon les défenseurs de cette approche, le modèle d'affaires de toutes les équipes pourrait s'alimenter par les seuls revenus de la F1.

"La F1, ça ne paie pas"

"(Les équipes) dépensent encore près de 365 M€ (485 M$) en F1 pour courir avec deux voitures pendant 20 courses. Comment est-ce justifiable dans une ère verte et socialement responsable ?", a demandé Gascoyne lors d'un entretien avec Crash.net.

"Si votre rival dépense 290 M€, alors vous devrez en dépenser 300 et ainsi de suite"
Mike Gascoyne

"Si nous avions vingt Caterham de différentes couleurs en piste, personne ne verrait la différence : les courses seraient probablement très serrées, disputées dans une excellente ambiance et dans un bruit merveilleux. Ce n'est pas nécessaire de dépenser 365 millions d'euros (mais) si votre rival dépense 290 M€, alors vous devrez en dépenser 300 et ainsi de suite."

"Nous devrions limiter cela, il nous faut un plafond budgétaire", a répété Gascoyne. "C'est de la folie. (Mais) tant que ceux qui font les règlements feront du profit, cela restera ainsi."

"Pour qu'une nouvelle équipe arrive en F1 et parvienne à survive en bâtissant un groupe comme celui de Caterham (constructeur de voitures sportives, fabrication de composites, développement technologique, ndlr), c'est très difficile. La survie de (l'écurie) Caterham a toujours été basée sur le développement du groupe", a souligné l'ingénieur britannique. "Ultimement, c'est grâce à cela que nous survivrons. La F1, ça ne paie pas."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff