• Présentation du Grand Prix du Brésil 2011

Le rideau tombe sur 2011

ESPN Staff
24 novembre 2011

Pour la première fois en six ans on ne jouera pas le titre à Interlagos, ce week-end, pour le dernier Grand Prix de la saison. Les deux championnats sont scellés depuis longtemps. Il reste comme enjeu la deuxième place et quelques millions de dollars qui vont s'attribuer avec les places d'honneur. Pour le champion du monde, Sebastian Vettel, il y a peut-être à la clé le record de Nigel Mansell de 14 pole positions en une saison.

En hausse

Vainqueur du Grand Prix d'Abou Dabi il y a deux semaines, Lewis Hamilton semble de retour à son meilleur niveau. Le pilote McLaren a également retrouvé le sourire. À Yas Marina, Vettel a fait les frais d'une crevaison au deuxième virage. Et au vu de sa mine renfrognée en rentrant au stand, l'insatiable pilote allemand voudra une revanche. Il n'en reste pas moins que Hamilton a réussi une course fantastique en contenant Fernando Alonso.

En baisse

La saison 2011 a été difficile pour Felipe Massa qui n'a pas fait mieux que cinquième en course sur la Ferrari que Fernando Alonso a conduit à la victoire à Silverstone et au podium en neuf autres occasions. Le Pauliste a reçu le soutien de son écurie mais le président Luca di Montezemolo l'a enjoint à montrer ce dont il était capable la saison prochaine. Depuis qu'il a gagné à Interlagos en 2008, se couronnant champion du monde pour... quelques secondes, avant l'arrivée d'Hamilton, Massa n'a pas fait de très bons résultats devant son public. Il était absent pour blessure en 2009 et il a terminé à la quinzième place en 2010. Cette année, il doit briller au Brésil.

Sébastien Buemi compte 11 points de retard sur son coéquipier au classement du Championnat du monde
© Getty Images
Agrandir

À surveiller

C'est vrai, on ne se battra pas pour le titre au Brésil mais certains pilotes ont de quoi être extrêmement motivés dans le ventre mou du classement. C'est le cas de Sébastien Buemi. Le Suisse sait que son écurie Toro Rosso a déclaré au début de la saison que celui de ses deux pilotes qui terminerait derrière l'autre au Championnat serait à la porte. Or Buemi à 11 points de retard sur Jaime Alguersuari à l'entame de cette dernière course. Même s'il a été frappé par des coups du sort au cours de la saison, le Vaudois va devoir réussir une grande course pour rester sur la grille de départ l'année prochaine.

Points chauds

Sécurité des pilotes
La mégalopole de Sao Paulo n'est pas sûre à 100 % pour les membres du paddock de la F1 qui font souvent l'objet de larcins, mais aussi de tentative d'agression comme celle dont fut victime Jenson Button il y a un an. Suite aux qualifications en 2010, et alors qu'il était le champion en titre, le pilote McLaren avait quitté le circuit d'Interlagos en compagnie de son père, son manager, son kinésithérapeute et d'un chauffeur. Ils étaient à bord d'une Mercedes blindée lorsqu'un groupe d'hommes armés de fusils s'est rapidement approché du véhicule arrêté à une intersection. Après avoir forcé un passage parmi les autres voitures, le groupe s'est sorti indemne de cette tentative d'agression. Plus de peur que de mal. Cette année, tous les pilotes seront placés sous protection policière. Bonne chance pour le reste du personnel.

L'avenir de Rubens Barrichello
Dimanche, Rubens Barrichello pourrait courir pour la 326e et dernière fois en Formule 1. Après 19 ans passés sur la grille de départ la plus prestigieuse des compétitions de monoplace, le Brésilien, né à Sao Paulo, est menacé pour l'année prochaine alors que Williams doit annoncer sous peu la composition de son duo de pilotes. Son ami Felipe Massa lui a conseillé de raccrocher. Mais Barrichello ne veut pas entendre parler d'adieu. On sera bientôt fixé, peut-être ce week-end.

Renault est en négociation avec Robert Kubica pour la prolongation de son contrat
© Getty Images
Agrandir

Renault - Lotus
Jeudi après-midi les relations entre Renault, qui va devenir Lotus, et son pilote Robert Kubica se sont singulièrement compliquées. Mercredi, l'équipe, dans un communiqué où s'exprime son pilote, annonce que ce dernier ne sera pas prêt pour le début de la saison 2012. Le lendemain, c'est l'agent de Kubica qui prend la parole pour dire tout simplement que cela n'est pas vrai. Danielle Morelli a affirmé que Kubica est en train de tout faire pour se préparer à prendre le volant dès les premiers mois de l'année prochaine. Un couac détail qui ne fait que rendre plus confuse la situation autour des pilotes de l'année prochaine chez Renault. Il y a même une double mésentente entre Renault et l'entourage de Kubica puisque les deux parties n'avancent pas la même date de fin de contrat.

Autour du Grand Prix

  • Interlagos signifie littéralement "entre les lacs", en référence aux deux grands lacs artificiels qui ont été construits au début du XXe siècle pour fournir la ville en eau et en électricité.
  • Le nom officiel du circuit est Autodromo José Carlos Pace. Il porte le nom d'un grand brésilien qui a remporté son seul Grand Prix sur se circuit avant de se tuer dans un accident d'avion en 1977
  • Interlagos était à l'origine deux fois plus long que les 4,3 km actuels mais il tenait sur la même surface. En 1978, le Grand Prix du Brésil a été déplacé sur le circuit de Jacarepagua à Rio de Janeiro, mais il revint à Interlagos l'année suivante. En 1981, il fut définitivement installé à Rio de Janeiro car les organisateurs s'étaient rendu compte que les taudis de Sao Paulo ne cadraient pas avec le prestige de la Formule 1. Et ce n'est qu'après s'être engagés dans un programme de rénovation de 15M$ qu'ils purent à nouveau organiser le Grand Prix en 1990.
  • La piste a été construite à la base en 1940 sur un terrain insalubre pour des habitations.

Les dix derniers vainqueurs

2010 : Sebastian Vettel (ALL/Red Bull)
2009 : Mark Webber (AUS/Red Bull)
2008 : Felipe Massa (BRA/Ferrari)
2007 : Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
2006 : Felipe Massa (BRA/Ferrari)
2005 : Juan Pablo Montoya (COL/McLaren)
2004 : Juan Pablo Montoya (COL/Williams)
2003 : Giancarlo Fisichella (ITA/Jordan)
2002 : Michael Schumacher (ALL/Ferrari)
2001 : David Coulthard (GBR/McLaren)

Podium 2010

1. Sebastian Vettel (ALL/Red Bull)
2. Mark Webber (AUS/Red Bull)
3. Fernando Alonso (ESP/Ferrari)

Attaque de stats

  • Le record du tour est de 1'11"473, établi par Juan Pablo Montoya en 2004. Le Colombien s'imposait cette année-là. Cela reste la dernière victoire de Williams
  • Le circuit est le deuxième plus court de la saison derrière Monaco
  • Les pilotes sont à pleine charge sur 74% du tour. La plus longue pleine charge dure 16 secondes
  • Les moteurs perdent 10% de leur puissance en raison de l'altitude (800 m). Interlagos est le circuit le plus élevé de la saison

Circuit

Ce circuit est difficile pour les pilotes comme pour les équipes. Pour les premiers, la difficulté vient du sens anti-horaire qui fait peser une contrainte supplémentaire sur les muscles du cou habitués à tourner dans l'autre sens. Il y a également à Interlagos un revêtement très bosselé qui rend l'épreuve plus difficile physiquement, malgré un resurfaçage qui a eu lieu en 2007. Pour les équipes, le mélange de secteurs très lents et de la ligne droite d'arrivée/départ très rapide est souvent un casse-tête pour ce qui concerne les choix et les réglages.

Commissaire

L'Autrichien Alexander Wurz a été confirmé mercredi par la FIA en tant que commissaire lors du dernier Grand Prix de la saison.

Météo

Le climat équatorial de Sao Paulo a souvent rebattu les cartes du Grand Prix du Brésil ces dernières années. Il semble toutefois que ce week-end les pneus pluie resteront au fond du stand.

La conclusion d'ESPNF1

Dernier Grand Prix ne devrait pas rimer avec laisser-aller, y compris aux avant-postes où les motivations demeurent énormes. Chez Red Bull, Sebastian Vettel n'a pas l'intention de terminer la saison sur une défaite alors que Mark Webber souhaite ardemment signer une première victoire en 2011. Chez Ferrari, Fernando Alonso veut réaliser une deuxième victoire et finir en beauté tandis que Felipe Massa tient à monter sur le podium (pour la première fois cette année) devant son public. Chez McLaren, à trois victoires chacun, Lewis Hamilton et Jenson Button espèrent faire mieux que l'autre et ainsi avoir le dernier mot. "Nous serons six à nous battre de toutes nos forces pendant ce week-end", a souligné Button, le vice-champion provisoire. La finale s'annonce intense.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff