• Pour lui et pour l'équipe

Vettel : ''Une journée fantastique''

ESPNF1 Staff
7 novembre 2010 « ''Renault restera en F1'', selon Ghosn | Red Bull attend un autre titre »

Sebastian Vettel avait du mal à trouver les mots après sa belle victoire lors du Grand Prix du Brésil et après avoir permis à Red Bull de s'adjuger le titre constructeurs grâce aussi à la deuxième place de Mark Webber.

"Je ne sais pas quoi dire. L'équipe a fait des efforts incroyables. La saison n'a pas été facile, notamment avec des courses comme nous avons vécu en Corée. Il fallait oublier ce qui s'était passé et rester concentrés. Obtenir le titre Constructeurs à une course de la fin, c'est fantastique", s'est réjoui Vettel.

Le pilote allemand revient à quinze points de Fernando Alonso avant la finale de la saison à Abou Dhabi. Il salue une belle réussite pour son équipe.

"C'est une journée fantastique. J'ai pris un bon départ. J'ai vu que Nico (Hülkenberg) a un peu patiné. J'ai pu utiliser mon élan pour le dépasser. Ensuite, j'ai pu prendre le large, disparaître. Après, j'ai pu contrôler la course. Avec la voiture de sécurité à la fin, c'était le bon choix que de ménager les pneus. Cette victoire est la bonne réponse à la course difficile que nous avons eu en Corée."

"Ça a été une saison extrêmement difficile pour nous, avec des gens qui nous ont critiqué, parfois à raison, parfois à tort. Nous leur avons montré de quoi nous étions faits à une course de la fin. Cela ne fait pas si longtemps que Red Bull est arrivé en F1. Si on compare Ferrari et McLaren avec qui on se bat... C'est une sensation agréable de savoir qu'on dispose de la meilleure voiture, qu'on a fait le meilleur boulot sur l'ensemble de la saison. On est très fiers. Pour la partie de l'équipe présente ici, on est au bon endroit (pour fêter ce titre), avec de bonnes caïpirinhas et de bons verres."

"Cela peut paraître difficile à concevoir, mais nous savons tous deux comment nous comporter. A certains moments, nous n'avons pas été très présentables et nous n'en étions pas fiers."
Sebastian Vettel

"On (Webber et lui) se bat encore pour le titre pilotes. On voudrait bien se débarrasser de (Fernando Alonso, il sourit). Si j'avais 26 points de retard, ce serait impossible. Mais avec 15, c'est possible. Je ne souhaite rien de mauvais à (Alonso) mais je ne serai pas triste de voir de la fumée sortir de sa Ferrari."

Sebastian Vettel avec en arrière plan Mark Webber © Getty Images
Agrandir

Vettel a en revanche éludé la question de savoir s'il laisserait passer Webber pour le titre au cas où ce dernier serait derrière lui à Abou Dhabi coéquipier. "Nous étions assez forts à Abou Dhabi l'an passé", a-t-il déclaré. "Je suis confiant que nous le serons encore. Après on verra où nous en serons en qualifications. En poussant ces voitures à la limite, on ne sait jamais où on va. Il y a deux semaines (au GP de Corée du Sud), à dix tours de la fin, tout était parfait et le moteur a explosé.

"On va aller là-bas, se qualifier au mieux, et ensuite on verra. En ce qui me concerne, la seule chose à faire est d'essayer d'optimiser mon résultat, idéalement répéter celui de ce dimanche, mais cela dépendra d'où (Webber et Alonso) se trouvent. Il faudra juger selon la situation. Mais tout est clair. Cela peut paraître difficile à concevoir, mais nous savons tous deux comment nous comporter. A certains moments, nous n'avons pas été très présentables et nous n'en étions pas fiers. Ce sont des choses que nous ne voulons pas répéter."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff