Course

14:00 Le tour de formation est lancé. Vettel part en pole devant Hamilton, Webber, Button et Rosberg. Grosjean 7e, Alonso 9e, Vergne 17e, Pic 19e, Schumacher 22e. Kobayashi le seul en intermédiaires, les autres sont en tendres. Bonne course à toutes et à tous !!

13:56 Les 24 pilotes sont installés dans leurs monoplaces, à quelques minutes du tour de formation. Il fait 27° dans l'air du Bahreïn, 32° sur la piste, un peu moins que les deux jours précédents à la même heure.

13:52 Les pneus et leur gestion sera capitale pour tous les pilotes, ce sera la condition sine qua non pour réussir un bon résultat. Les Pirelli vont souffrir cet après-midi, le manufacturier italien prévoit que les meilleurs observeront trois arrêts au stand.

13:45 Encore un quart d'heure avant le départ du Grand Prix de Bahreïn. Le climat semble se maintenir, plus de pluie pour le moment. Tension chez les équipes et les pilotes, plus que dans les tribunes, très clairsemées, presque vides.

13:39 Sergio Pérez continue son excellent début de saison. Le Mexicain de l'écurie Sauber compte déjà 22 points au championnat constructeurs grâce notamment à sa magnifique deuxième place en Malaisie. Pour la troisième fois en quatre courses, il figure dans les dix premiers au départ (8e). Il fait toujours partie des candidats pour succéder à Massa chez Ferrari, surtout que Stefano Domenicali a mis la pression sur le Brésilien dimanche dans le journal espagnol El Mundo.

13:34 Attardons-nous un moment sur la Scuderia Ferrari. C'est la spécialiste de Bahreïn, elle y a déjà gagné quatre fois en sept ans, Fernando Alonso (9e sur la grille) est le dernier pilote à s'y être imposé, en 2010. Schumacher avait ouvert le palmarès en 2004, Felipe Massa a triomphé dans le Golfe à deux reprises (2007 et 2008). Alonso a en fait gagné trois fois au Bahreïn, mais les deux premières dans une Renault. Cette année, Ferrari n'y croit pas trop, Alonso vise ''la sixième ou la septième place'' à l'arrivée.

13:28 L'écurie Williams dispute ce dimanche son 150e Grand Prix équipée d'un moteur Renault. Premier bilan correct pour l'écurie de Grove. Elle a marqué 18 points en trois courses (14 pour Senna, 4 pour Maldonado), elle n'en avait totalisé que cinq sur toute la saison 2011 avec un bloc Cosworth.

13:21 Tout au long des 57 tours que comporte la course, vous pourrez suivre l'évolution des championnats pilotes et constructeurs en temps réel grâce à l'onglet Classements situé au-dessus de ce live.

13:15 La pitlane sera ouverte dans quinze minutes, Romain Grosjean, le Franco-Suisse, se placera sur la quatrième ligne. Il y a sept jours, le pilote Lotus marquait ses premiers points en F1 grâce à une sixième place acquise à Shanghaï. Kimi Räikkönen sera un peu plus loin, à la 11e position.


Les pilotes avant la parade © Sutton Images

13:10 Nico Rosberg, poleman en Chine la semaine dernière, n'a pas réussi à récidiver samedi. Il sera cinquième sur la grille, Daniel Ricciardo, pilote Toro Rosso, s'élancera à ses côtés. C'est le meilleur résultat de l'Australien en qualif, c'est encore plus difficile à comprendre pour Vergne, son équipier. Avec la même voiture, le Français accusait une seconde de retard en Q1.

13:05 Le Grand Prix commencera dans moins d'une heure. Continuons à détailler la grille. Red Bull a signé les 1er et 3e chronos, McLaren, en tête du championnat constructeurs, a réalisé le 2e grâce à Lewis Hamilton et le 4e avec Jenson Button. Hamilton, déjà auteur de deux poles en 2012, a pourtant avoué avoir réussi sa ''sa meilleure qualif''

12:58 Si le Bahreïn venait à être retiré du calendrier, la place pourrait être prise par la France, qui devrait faire son grand retour en 2013. L'officialisation devrait avoir lieu dans les prochains jours, l'affaire serait même ''conclue'', a déclaré Ecclestone ce dimanche, il faudra bien lui trouver une place.

12:53 Une fois la course terminée et le paddock reparti, il sera temps, selon Ross Brawn, de discuter de l'avenir de ce Grand Prix. ''Nous devrons en tirer les conclusions'', a-t-il déclaré samedi avant de s'en prendre aux hommes politiques britanniques qui avaient appelé au boycott, mais un peu tard. "Je trouve frustrant que des politiciens au Royaume-Uni disent que nous devrions nous retirer alors que nous sommes déjà ici. Pourquoi n'ont-ils pas parlé plus tôt ?"

12:48 Les pilotes viennent d'achever leur parade, sous quelques gouttes de pluie. Si la piste se refroidit, cela pourrait aider les équipes à gérer les pneumatiques, qui souffrent depuis vendredi.

12:42 Charles Pic a réussi sa meilleure qualification depuis le début de l'année (19e). Pour la première fois, il partira devant son coéquipier Timo Glock (23e), il a profité de sa connaissance du circuit, sur lequel il a déjà tourné en GP2.

12:39 Retour à la course en elle-même avec un mot sur les Français. Jean-Éric Vergne est encore passé à côté de sa qualification. Pour la troisième fois de suite, le pilote Toro Rosso a été éliminé dès Q1, il s'élancera de la 17e place grâce au jeu des pénalités. Michael Schumacher et Pastor Maldonado ont écopé de cinq places sur la grille suite à un changement de boîte de vitesses.

12:34 Preuve que le Bahreïn vit toujours une situation très tendue, les manifestations ont continué samedi soir, et la sécurité sera maximale aux abords de la piste dimanche. Comme depuis le début du week-end, il n'y aura pas grand monde dans les tribunes, ce sera un Grand Prix presque à huis clos.

12:26 Force India avait été prise dans un affrontement entre l'opposition et les forces anti-émeutes jeudi soir. Un mécanicien présent avait choisi de quitter le pays, l'écurie n'avait pas participé aux libres 2 pour ne pas rentrer à l'hôtel une fois la nuit tombée, mais officiellement ''pour des raisons logistiques''. L'écurie Sauber a vécu une situation similaire ce week-end.

12:19 Au calendrier depuis 2004, le Bahreïn n'avait pas accueilli la Formule 1 l'année dernière suite aux tensions politiques survenues lors du Printemps Arabe. Les manifestations continuent, un décès a même été déploré ce week-end, mais la FIA a maintenu cette course malgré les risques.

12:13 Un petit point sur la météo. Il y a quelques minutes, de la pluie - oui, il pleut aussi dans le désert - est tombée sur la piste. D'autres averses pourraient avoir lieu d'ici le départ du Grand Prix.


Sebastian Vettel en séance d'autographes avant le départ © Sutton Images

12:07 Sebastian Vettel a décroché la pole sur le circuit de Sakhir, sa première en 2012. Toute l'équipe Red Bull retrouve des couleurs après un début de saison plus difficile que lors des deux dernières saisons. Son coéquipier, Mark Webber, s'élancera en troisième position.

12:00 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous sur ESPNF1.com pour suivre le Grand Prix du Bahreïn. La course débutera dans deux heures.

Tour 1

C'est parti pour les 57 tours du Grand Prix du Bahreïn, quatrième course de la saison ! Vettel bien parti, il garde sa place. Super départ de Grosjean, il est 4e et menace Webber. Alonso a bondi pour récupérer la 5e place, l'Espagnol magnifique départ ! Button 6e devant Räikkönen, Massa 9e, Schumacher 20e devant Pic.

Tour 2

Vettel a collé deux secondes à Lewis Hamilton dans le premier tour, on revit une situation habituelle chez Red Bull. Kovalainen au stand, Massa a doublé Rosberg pour la huitième place. Un envol excellent pour les deux F2012. Vergne se retrouve 14e, devant Ricciardo, qui partait pourtant 11 places plus haut.

Tour 3

Schumacher déjà 16e, le pilote Mercedes a débuté sa remontée vers les points. Grosjean tient le rythme de Mark Webber, c'est un peu tôt pour en parler, mais le podium est possible aujourd'hui. Le DRS est autorisé.

Tour 4

Grosjean est passé devant Webber ! Il est troisième. Massa a dépassé Räikkönen, le Brésilien se retrouve 7e, la pression que lui a mise Domenicali aujourd'hui semble porter ses fruits. Rosberg 9e devant Pérez et Di Resta. Vergne toujours 14e.

Tour 5

Grosjean dans le rythme de Sebastian Vettel au tour précédent, le Franco-Suisse réussit un magnifique début de course. il revient sur Hamilton, déjà largué par Vettel (3''9 d'écart). Räikkönen récupère la 7e place au détriment de Massa.

Tour 6

Grosjean va pouvoir tenter quelque chose sur Hamilton grâce à son DRS. Schumacher n'arrive pas à doubler Maldonado, il ne va pas falloir tarder. Le top 10 est encore loin. Alonso tourne dans le même temps que Button.

Tour 7

Grosjean réussit le dépassement parfait sur Hamilton au freinage dans le virage 1. C'est la deuxième place maintenant pour le pilote Lotus. Seul Vettel est devant lui, avec cinq secondes d'avance environ. Räikkönen a doublé l'autre Mclaren, celle de Button, il prend la sixième position.

Tour 8

Romain Grosjean est en feu !! Il reprend trois dixièmes à Vettel dans le tour précédent. Il pointe à 4''9 de la Red Bull. Ricciardo est au stand, Button souffre avec ses pneus arrière, lance-t-il dans sa radio. Räikkönen revient fort sur Alonso, toujours 5e.

Tour 9

Ricciardo a changé de museau et repart avec des intermédiaires. Button, Massa et Rosberg rentrent au stand en même temps. L'écart se maintient en tête, 4''9 entre Vettel et Grosjean. Alonso tourne beaucoup moins vite que Räikkönen, il devrait rentrer lui aussi.

Tour 10

Hamilton, Webber et Alonso au stand, Räikkönen monte sur le podium provisoire. Nous avons deux Lotus dans les trois premiers à cet instant. Button et Hamilton ont chaussé des inters, comme Massa. Rosberg est reparti avec un nouveau train de pneus tendres.

Tour 11

Schumacher s'est arrêté, Grosjean plonge à l'instant dans la ligne droite des stands. Vergne continue, et non, il rentre aussi ! Il était huitième, le pilote Toro Rosso. Vettel enchaîne les tours en tête.

Tour 12

Vettel au stand, Grosjean a chaussé des inters, le double champion du monde aussi. Räikkönen passe aussi par son stand, Di Resta est leader, devant Kobayashi, le seul à être parti avec les pneus medium.

Tour 13

Grosjean est à 4''3 de Vettel après le premier arrêt. Pic s'arrête. Chez Mclaren, on a perdu un peu de temps lors du stop de Lewis Hamilton. Le Britannique est sorti en même temps que Rosberg, un incident entre les deux est étudié par les commissaires.

Tour 14

Vettel reprend sa marche en avant, meilleur tour en course dans le tour 13 en 1'39''275. Räikkönen s'est débarrassé de Webber, 5e place pour le Finlandais. Hamilton double Alonso dans le virage 4, il prend la huitième place.

Tour 15

Di Resta au stand, Vettel accélère le rythme, Räikkönen aussi. Meilleur tour en course en 1'39''088. Kobayashi observe son premier stop. Webber 4e devant Button, Hamilton, Alonso, Rosberg, Massa et Pérez, 10e. Vergne 17e, Pic 20e devant Glock.

Tour 16

Grosjean reprend un dixième à Vettel. Räikkönen enchaîne les meilleurs tours en course, il est à moins de trois secondes de son coéquipier. Seuls Vettel et les Lotus tournent sous les 1'40''. Schumacher est 13e, à deux secondes de Di Resta.

Tour 17

Vettel et Grosjean sont en inters, Räikkönen en tendres. Le Finlandais se dirige vers une course à trois arrêts.

Tour 18

L'écart se maintient autour des cinq secondes entre Vettel et Grosjean. Räikkönen baisse en performances avec ses tendres. Webber conserve sa 4e place devant les McLaren. Alonso 7e, l'objectif est rempli pour le moment.

Tour 19

Räikkönen revient à 1''7 de Grosjean. Le tiers de la course vient d'être franchi, aucun abandon à déplorer, ni de pluie. Hülk observe déjà son deuxième stop, il était 15e dans sa Force India.

Tour 20

L'incident entre Rosberg et Hamilton survenu il y a quelques tours dans les stands sera étudié après la course, la décision ne sera pas connue avant l'arrivée. En tout cas, aucun des deux hommes ne sera pénalisé avant la fin du Grand Prix.

Tour 21

Räikkönen se rapproche encore de Grosjean. Il est plus rapide avec ses tendres. Belle lutte à trois entre Pérez, Maldonado et Di Resta. Pour la dixième place.

Tour 22

Pérez préfère rentrer une deuxième fois au stand. Que va faire Lotus, consigne d'équipe ou pas consigne d'équipe ? Il ne faut pas freiner Räikkönen mais Grosjean se bat aussi pour le podium voire la victoire.

Tour 23

Button et Rosberg au stand. Les deux ressortent en intermédiaires. Di Resta pique la neuvième place à Massa mais le Brésilien choisit aussi de repasser par son stand.

Tour 24

Le trio de tête ralentit le rythme, les pneus commencent à baisser en performances. Grosse vague dans les stands, Webber, Hamilton, Alonso, Maldonado et Schumacher s'arrêtent en même temps.

Tour 25

Räikkönen au stand à son tour, il venait de doubler Grosjean. ''Iceman'' repart en inters. Encore un problème pour Hamilton, sur la roue arrière gauche. C'était déjà le cas lors de son premier stop. Rosberg et Alonso se battent pour la huitième place, l'Espagnol est obligé de passer dans les à-côtés, dans la poussière.

Tour 26

Vettel chausse un nouveau train de pneus tendres, Grosjean passe des inters. Comme Räikkönen. Gros tête-à-queue pour Maldonado. Il rentre au stand, pneu arrière gauche crevé et abandonne.

Tour 27

Nouveau meilleur tour en course pour Räikkönen en 1'38''165. Il gagne du temps sur Vettel. Écart : 2''2. Alonso en colère après Rosberg pour l'avoir poussé hors de la piste il y a deux tours.

Tour 28

Vettel reprend le meilleur tour en course. Räikkönen est à 2''2, Grosjean à 9''3. Vettel est en tendres, mais perd deux dixièmes dans ce tour sur le Finlandais, chaussé d'intermédiaires.

Tour 29

Les commissaires examinent le duel Rosberg-Alonso. Il semble que Charles Pic ait abandonné. Première fois de l'année pour le Français, dommageable alors qu'il était plus performant que Timo Glock ce week-end

Tour 30

Di Resta 4e avec un seul passage au stand. Il devance Webber et Button. Hamilton se bagarre avec Massa pour la dixième place. Les arrêts coûtent cher au Britannique. Pérez est 12e, juste devant Schumacher.

Tour 31

Webber a dépassé Di Resta, l'Australien récupère la quatrième place. Räikkönen grappille trois dixièmes sur Vettel dans ce tour, 1''4 d'écart maintenant. Deuxième arrêt pour Kobayashi.

Tour 32

Räikkönen continue à revenir sur Vettel avec ses intermédiaires. 1''1 d'écart désormais. Webber tourne aussi vite que les meilleurs depuis quelques minutes.

Tour 33

Duel de champions du monde en tête de ce Grand Prix, Räikkönen est au contact ! Superbe course du Finlandais. Attention quand même, il était 2e en Chine avant que ses pneus s'effondrent. Grosjean réussit son meilleur tour personnel en 1'38''697.

Tour 34

Di Resta s'arrête une deuxième fois, il était 5e dans sa Force India. l'Écossais repart en intermédiaires. Vettel maintenant à portée du DRS de Räikkönen. Moins d'une seconde d'écart.

Tour 35

1'38''9 pour Vettel contre 1'38''7 pour Räikkönen, le Finlandais se fait voir dans les rétros du pilote Red Bull. Avec l'arrêt de Di Resta, Button retrouve la 5e place devant Rosberg, Alonso et Massa.

Tour 36

Räikkönen a tenté une première fois mais ça ne passe pas. Vettel conserve sa place. Le combat continue, pour le prochain tour ? Hamilton est 9e devant Pérez et Schumacher, tout proche de marquer des points.

Tour 37

Il reste vingt tours à couvrir, Vettel et Räikkönen se battent pour la tête de la course. Et Grosjean revient grâce à une piste claire. Rosberg au stand. Hamilton aussi ! Il semble que l'arrêt se soit bien passé chez McLaren.

Tour 38

Räikkönen ne trouve toujours pas la solution, Grosjean gagne six dixièmes sur ce duo dans le dernier tour. Il est à 7''4 de Vettel. Button, Alonso, Pérez et Schumacher créent un embouteillage dans les stands.

Tour 39

Ca se bouscule dans les stands entre Alonso et Pérez puis entre Pérez et Schumacher. L'Allemand a doublé le pilote Sauber. Massa, 5e, au stand, meilleur tour en course pour Hamilton en 1'37''733

Tour 40

Vettel et Räikkönen au stand, l'Allemand en inters, le pilote Lotus en inters également. Grosjean est en tête du Grand Prix !

Tour 41

Grosjean observe son 3e et dernier arrêt, il a occupé la première place pendant un tour. Il chausse un train de pneus intermédiaires. Comme Vettel et Räikkönen, il reste seize tours ! Hamilton a chipé la neuvième place à Kobayashi, Vergne file dans les stands, il était 15e.

Tour 42

Dans son tour après la sortie des stands, Vettel réalise le meilleur tour en course et reprend huit dixièmes à Räikkönen. Nouvel écart : 2''9 ! Grosjean est à 10''. Massa a doublé Kobayashi, il est 10e.

Tour 43

Les deux Ferrari sont dans les points pour le moment, la F2012 est bien meilleure en course qu'en qualification.

Tour 44

Webber est décroché du podium, 4e à 15'' de Romain Grosjean. Di Resta 5e mais avec seulement deux arrêts. Suivent Rosberg, Button, Alonso, Hamilton et Massa.

Tour 45

Kobayashi, Schumacher et Pérez sont engagés dans une lutte à trois pour la 11e position. Vergne est 16e mais devant Ricciardo. L'Australien partait tout de même onze places devant son coéquipier. C'est fait pour Schumacher et Pérez, ils doublent Koba, en difficulté avec ses pneus.

Tour 46

Dans la radio, on indique à Räikkönen que les pneus de Vettel semblent plus usés que les siens. En tout cas, nous avons trois moteurs Renault aux trois premières places.

Tour 47

Darko (par mail) : Bonjour, c'est Darko de la suisse , vous croyez pas que c'est le moteur Renault qui est mieux, car le gp passé c'était les trois Mercedes devant ?

Bonne remarque, Renault, après un début de saison en demi-teinte, réalise une bonne opération. Le motoriste a parfaitement analysé le circuit de Sakhir.

Tour 48

À dix tours de l'arrivée, Räikkönen est revenu sur Vettel. Il pointe à 2''6 du leader. Grosjean bien installé sur le podium, Webber 4e devant Di Resta. La stratégie de Force India de ne faire que deux arrêts fonctionne, mais il reste sous la menace de Rosberg. Ses pneus vont-ils tenir jusqu'au bout ?

Tour 49

Huit dixièmes d'écart entre Di Resta et Rosberg, on joue la cinquième place.

Pour finir de répondre à la question de Darko sur le moteur Renault, Webber, 4e, dispose aussi d"un moteur Renault. En plus, en Chine, Räikkönen était, nous le rappelons, 2e avant que ses pneus baissent significativement en performance.

Tour 50

Vettel reprend un peu le large en tête, 3''4 d'avance sur Räikkönen. Grosjean troisième à 11''. Encore sept tours et le Franco-Suisse décrochera le premier podium de sa carrière.

Tour 51

Di Resta tient toujours sa 5e place face à Rosberg, son stand lui demande d'abuser de son SREC.

Tour 52

C'est fait pour Rosberg, il a dépassé Di Resta. Il retrouve la place qui était la sienne au départ. Hamilton se rapproche de Massa, et le double. Le Britannique se retrouve 9e.

Tour 53

Di Resta sous la menace maintenant de Jenson Button. Räikkönen est à 3''6 de Sebastian Vettel, qui se dirige vers sa première victoire de l'année. Si le classement ne bougeait plus, il serait même en tête du championnat;

Tour 54

Button observe un quatrième stop très tardif, pour chausser des pneus tendres. Il avait crevé son pneu arrière gauche. Le Britannique était 7e juste derrière Di Resta. Il ne sera pas dans les points à la sortie, seulement 13e.

Tour 55

Alonso gagne une place, il est 7e devant Hamilton, Massa et Schumacher qui entre dans les points après être parti de la 22e place.

Tour 56

En tête, la situation semble figée, sauf incident dans les deux derniers tours. Vettel est en tête avec 3'' d'avance sur Räikkönen. Grosjean 3e à 11''. Senna abandonne, aucune Williams à l'arrivée aujourd'hui. Button rentre encore au stand, abandon pour le Britannique. Vettel entame le dernier tour !

Tour 57

Di Resta reste à portée pour Fernando Alonso, mais la stratégie à deux arrêts a marché.

C'est fait pour Vettel, l'Allemand s'impose mais un tour de plus, il aurait perdu, il s'arrête juste après le mur des stands. Kimi Räikkönen termine 2e, devant Grosjean, les deux Lotus sur le podium.

Mark Webber finit à la quatrième place, devant Rosberg, qui termine au ralenti. Di Resta prend la sixième place devant Alonso, Hamilton, Massa et Schumacher.

Malgré les 57 tours, c'est une joie immense pour Vettel, qui sprinte pour célébrer sa victoire. Chez Lotus, les deux pilotes sont aussi fêtés. Pour info, Jean-Éric Vergne termine 14e, juste devant Daniel Ricciardo.

Plusieurs pilotes ont abandonné l'idée d'un tour d'honneur, il ne devait pas leur rester beaucoup d'essence. C'est le cas notamment de Vettel et d'Alonso. Le trio de tête se désaltère avant de monter sur le podium. Pour Grosjean, c'est une première, pour les deux autres, un renouveau.

L'hymne allemand retentit pour le vainqueur du jour, Sebastian Vettel, qui se place après quatre courses en tête du championnat. Red Bull prend aussi les commandes chez les constructeurs, pas mal après un début de saison moyen !

Il est temps de nous dire au revoir, mais nous serons vite de retour pour le premier Grand Prix européen dans trois semaines, en Espagne, sur le circuit de Catalunya. Entre temps, les écuries participeront aux essais privés sur le Mugello du 1er au 3 mai. Nous vous souhaitons une bonne fin de journée et à bientôt sur ESPNF1.com !