• Vu de l'objectif - Mark Sutton

Où Räikkönen a régné

Mark Sutton
7 novembre 2012

Suite au week-end du Grand Prix d'Abou Dabi sur le circuit de Yas Marina, le photographe F1 Mark Sutton présente ses images et anecdotes préférées.

Coucher de soleil

© Sutton Images
Agrandir

Cette photo a été prise le vendredi en fin d'après-midi pendant les essais libres. Je savais où me placer pour avoir ce coucher de soleil en arrière-plan. C'est une très belle image. Le ciel est doré, la voiture file devant, c'est l'image parfaite d'Abou Dabi. Le coucher est ainsi tous les soirs, mais à cette période de l'année la lumière est encore plus dorée, et c'est absolument parfait comme luminosité. Très différent du smog en Inde !

Red Bull en action

© Sutton Images
Agrandir

Red Bull pratiquait des arrêts jeudi, avec un mécano dans la voiture pour appuyer sur les freins. Toutes les équipes répètent cet exercice régulièrement, mais je pense que les écuries de pointe le font encore plus souvent car elles savent qu'un dixième ou un centième de seconde peut faire la différence entre repartir premier, deuxième ou troisième. Ils pratiquent la procédure tellement souvent qu'ils sont vraiment précis. L'idée, c'est de toujours être constant plutôt que de réussir un seul excellent chrono. Tout est enregistré sur vidéo car ils analysent ensuite les mouvements de chacun. Lorsque nous étions en Inde, j'ai vu Ferrari visionner les arrêts complétés deux semaines plus tôt en Corée du Sud, peut-être pour voir ce qui avait cloché. Les arrêts peuvent faire une grande différence.

La F1 dans les écoles

© Sutton Images
Agrandir

Le mercredi, je suis allé voir l'activité 'F1 in Schools' (La F1 dans les écoles) pour mieux comprendre le programme. J'avais déjà remarqué cela à d'autres circuits mais je n'avais jamais été voir de plus près. La finale mondiale a eu lieu à Ferrari World, un endroit incroyable. C'est vraiment très professionnel comme programme, c'est étonnant. Les équipes sont très enthousiastes et les voitures surprenantes. Le design, le professionnalisme, les sponsors... c'est comme un mini-monde de Formule 1. Le projet australien Cold Fusion a gagné, ils ont même réussi à impressionner Adrian Newey (directeur technique de Red Bull). Le jeune qui a mis la petite voiture en marche était terriblement concentré ; il a appuyé sur un bouton et la voiture s'est élancée sur un fil de fer sur une distance de 20 mètres. Des règlements encadrent le poids et les dimensions, alors dans ce sens c'est très similaire à la F1. C'est une excellente initiative ; ces jeunes seront peut-être les aérodynamiciens du futur.

Une voie des stands bondée

© Sutton Images
Agrandir

Il y avait vraiment beaucoup de monde au circuit le jour de la course. La taille des foules est parfois trompeuse ; puisqu'il fait trop chaud, un grand nombre de personnes ne sont pas dans les tribunes mais plutôt dans les salles de réception. Il y a beaucoup de gens, mais ils ne sont pas toujours assis dans leurs sièges. Ce week-end, il y avait 55 000 personnes. Cette photo a été prise jeudi, alors que le public avait accès à la voie des stands.

Vettel et le Viceroy

© Sutton Images
Agrandir

Voici la Red Bull de Sebastian Vettel avec l'Hôtel Viceroy en arrière-plan. Cet immeuble, couvert de lumières multicolores, est emblématique du circuit de Yas Marina. Tant d'éléments sont créateurs d'ambiance à Abou Dabi : Ferrari World, la tour, les tribunes, les palmiers, les bateaux dans la marina, les lumières, c'est sans fin. Cette image a été prise le vendredi soir dans le virage 3. Après la course, les lumières affichaient la phrase "Gagnant : Kimi Räikkönen". Le design est incroyable, très habile, et il crée d'excellentes images pour nous les photographes. Avec le temps, cet hôtel pourrait devenir aussi emblématique que le Fairmount Hotel à Monaco. Je suis déçu que l'Inde ne se donne pas aussi un look représentatif."

King Kimi

© Sutton Images
Agrandir

La victoire de Kimi (Räikkönen) était superbe, surtout après tous les bons résultats qu'il avait déjà signés cette année. Certaines personnes doutaient qu'il soit capable de remporter une course cette saison. Il a été chanceux dans un certain sens, car la voiture de Lewis (Hamilton) est tombée en panne, mais il a mené une très bonne course (d'après ce que j'ai vu, car j'étais dans un hélicoptère !). C'était la jubilation à la fin. Et dans cette photo, on le voit fêter sa victoire ! Kimi est un homme de peu de paroles, et encore moins d'émotion. Les communications radio entendues dimanche démontrent bien qu'il est parfois dans son monde. J'ai saisi ce moment à partir du Paddock Club. Cela donne un angle différent.

Mark Sutton est photographe F1 | www.suttonimages.com/ | www.gpweek.com | Mark sur Twitter

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff