• GP d'Abou Dabi 2012 - Course

Déclarations des pilotes

ESPNF1 Staff / D.B.
4 novembre 2012
Une première victoire pour Räikkönen depuis son retour cette année, et depuis la Belgique en 2009
© Sutton Images
Agrandir

Suite au Grand Prix d'Abou Dabi couru sur le circuit de Yas Marina, 18e des 20 manches du championnat 2012, les pilotes commentent leurs performances.

Au terme d'une course remarquable aux rebondissements multiples, nous pourrions dire que trois vainqueurs ont grimpé sur le podium. Kimi Räikkönen a enfin signé sa première victoire de la saison, au grand bonheur de l'écurie Lotus. Chez Ferrari, Fernando Alonso a accompli sa mission de terminer devant son rival pour le titre. Sebastian Vettel, 3e, a réalisé un exploit pour lui et Red Bull après avoir démarré de la voie des stands. Jusqu'au dernier tour, impossible de prédire qui allait remporter cette manche.

Certains ténors, tels Lewis Hamilton et Mark Webber, ont abandonné bien malgré eux. La Voiture de Sécurité a été déployée à deux reprises suite à des accidents spectaculaires ayant heureusement fait plus de dommages que de mal. Pour plusieurs pilotes, la chance comme la malchance ont joué de grands rôles.

Quant à la course au titre, il ne reste plus que Vettel et Alonso ; chaque prétendant a tout à perdre et à gagner lors des deux prochaines et dernières épreuves... Le résumé du Grand Prix d'Abou Dabi est ici ; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement du championnat est ici.

Vainqueur - Kimi Räikkönen, Lotus : "Je suis très heureux pour l'équipe et pour moi-même. Vous ne savez jamais ce qui peut arriver en course. Les Voitures de Sécurité l'ont rendue un peu compliquée, mais j'avais déjà fait des courses similaires plusieurs fois cette année. Aujourd'hui, la piste était claire et j'ai pu profiter de ma rapidité. Je n'étais peut-être pas le plus rapide en fin de course, mais je l'étais suffisamment et aussi assez constant pour gagner. Alors c'est formidable pour l'équipe. Nous avons vécu des courses difficiles depuis la deuxième partie de la saison, aussi c'est fantastique de revenir au top avec la victoire."

2e - Fernando Alonso, Ferrari : "Je suis heureux du déroulement de ce week-end. Il est vrai qu'avec Sebastian (Vettel) bon dernier au moment du départ, nous avions une opportunité pour réduire l'écart de manière significative, mais il est également vrai que ma position de départ sur la grille (6e) aurait pu me faire perdre des points pendant ce Grand Prix. Je le répète, ils ont une voiture plus rapide mais nous avons une meilleure équipe. Tout le monde se bat avec les armes à sa disposition. Notre voiture ne deviendra pas la plus rapide du plateau par un coup de bâton magique, mais nous allons contrer leur niveau de performance avec la perfection de notre équipe. Nos simulations nous plaçaient quelque part entre les 4e et 6e places mais nous avons terminé à la 2e place, donc une fois de plus il s'agit d'une course plus que parfaite pour nous, pendant laquelle nous avons poussé au maximum du début à la fin. Bien sûr, il y a eu quelques abandons inattendus, ainsi que deux neutralisations qui ne sont pas survenues au bon moment pour nous, mais ce sont des choses que nous ne contrôlons pas. Nous devions demeurer concentrés sur la course et c'est ce que nous avons fait."

"Maintenant nous nous rendrons à Austin, sur un circuit qui sera nouveau pour tout le monde. Nous l'avons découvert un peu sur le simulateur, mais la véritable piste sera d'autre chose. J'espère que nous pourrons signer un bon résultat et présenter un bon spectacle dans ce pays important que sont les États-Unis. Ce soir je vais me coucher en me disant que le verre est à moitié plein et non à moitié vide. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli grâce au travail des mécaniciens au circuit, ainsi qu'à celui des ingénieurs qui tentent de peaufiner la voiture. Je me suis battu du début à la fin, premièrement contre Maldonado, ensuite contre Jenson (Button) et à la fin j'ai essayé de rattraper Kimi (Räikkönen). Je n'ai pu me permettre un moment de détente ne serait-ce que pendant un tour. Est-ce la meilleure course de l'année pour moi ? La meilleure est à venir..."

Parti loin derrière, Vettel pensait néanmoins rejoindre le podium... et il l'a fait
© Sutton Images
Agrandir

3e - Sebastian Vettel, Red Bull : "Ce fut une bonne course pour nous. Ferrari et Fernando (Alonso) avaient une grosse opportunité aujourd'hui, mais nous ne voulions pas les laisser en profiter. J'ai vraiment aimé cette course, plus que tout. Mon aileron avant a été endommagé au début de l'épreuve contre Bruno (Senna), ce qui n'était pas idéal, mais j'ai pu continuer sans perdre trop de rythme. Plus tard, pendant la période sous le régime de la Voiture de Sécurité, je n'ai peut-être pas été assez attentif. Daniel (Ricciardo) a ralenti au même moment que je réchauffais mes pneus alors j'ai été surpris. Je me suis vite dirigé sur la droite où j'ai frappé le panneau indicateur du DRS, ce qui a endommagé mon aileron avant. C'était le pire moment pour retourner aux stands car j'étais alors 13e. J'ai dû recommencer à l'arrière du peloton, tout recommencer, encore dépasser tout le monde en piste. À la fin, terminer 3e et monter sur le podium, c'était tout simplement fantastique."

4e - Jenson Button, McLaren : "Félicitations à Kimi (Räikkönen) ; c'est un homme de peu de paroles, mais entièrement de course. Il mérite sa victoire d'aujourd'hui. En ce qui me concerne, c'était une course très amusante. J'ai mené quelques bonnes batailles, avec Mark (Webber), Sebastian (Vettel) et Pastor (Maldonado), et elles étaient particulièrement amusantes. Mais, malheureusement, je n'avais pas le rythme pour me battre contre les meneurs aujourd'hui. La voiture se comportait très différemment de vendredi et je n'arrivais pas à trouver du grip, c'était étrange. Et à la fin, je n'ai pas réussi à garder Sebastian derrière moi. Il roulait sur des pneus tendres moins usés, alors c'était impossible d'avoir la même traction que lui alors que j'étais sur des pneus medium plus vieux. L'abandon de Lewis (Hamilton) signifie que nous avons échappé des points par rapport à Ferrari dans le championnat des constructeurs. C'est très dommage, mais il nous reste encore deux courses importantes pour récupérer."

5e - Pastor Maldonado, Williams : "Nous avons échappé une opportunité de terminer sur le podium aujourd'hui car j'ai perdu mon SREC après la première période passée derrière la Voiture de Sécurité. C'est sûr, la voiture était capable de plus puisque le rythme était bon au début de la course et je réduisais l'écart entre moi et Kimi (Räikkönen). Mais nous avons néanmoins récoltés de bons points et ce fut une course superbe aujourd'hui. Je me sens très motivé au sein de l'équipe. Il faut maintenant s'assurer que la voiture demeure compétitive ; j'ai hâte aux deux dernières courses."

6e - Kamui Kobayashi, Sauber : "Ce fut une course très difficile et je suis vraiment content d'avoir marqué 8 points pour l'équipe. La bataille pour la 5e place du championnat des constructeurs s'annonce très excitante pour les deux dernières courses. Malheureusement, aujourd'hui je n'ai pas été en mesure de profiter du plein potentiel de la voiture. J'avais des problèmes de rétrogradage alors je n'arrivais pas à charger le SREC correctement, donc je ne pouvais profiter entièrement du surplus de puissance qu'il procure. Pour le reste, la course s'est bien déroulée. J'ai effectué un bon départ et l'équipe a fait un excellent boulot en termes de timing, de stratégie et lors de mon arrêt."

Pour Massa, Webber l'a forcé en tête-à-queue
© Sutton Images
Agrandir

7e - Felipe Massa, Ferrari : "Ce fut une course difficile pour moi. J'ai particulièrement souffert sur les pneumatiques tendres car ils se dégradaient plus que prévu. Les longs relais étaient meilleurs vendredi (pendant les essais) alors nous devons comprendre ce qui a changé depuis deux jours. J'avais aussi des problèmes dl'équilibre, soit du sous-virage dans les virages rapides et du survirage dans les virages lents. Mon duel contre Webber a été l'événement qui a tout changé, car j'ai perdu plusieurs places à un moment crucial de la course. Il a tenté de me dépasser par l'extérieur et nous nous sommes touchés, ensuite il a coupé la chicane pour revenir en piste, me forçant en tête-à-queue pour éviter de le frapper. C'est dommage, car j'aurais au moins pu terminer devant Kobayashi. Quoi qu'il en soit, j'ai réussi à marquer des points importants pour le championnat des constructeurs et nous avons augmenté notre avance sur McLaren. Lors de la prochaine course, j'aurai moi aussi les évolutions qui étaient sur la voiture de Fernando (Alonso) et nous espérons qu'il y en aura d'autres également pour améliorer les performances de la voiture. Nous avons vu que les caractéristiques d'un circuit peuvent changer la balance du pouvoir ; McLaren et Lotus étaient très fortes ici, comme Red Bull, mais ce n'est pas sûr que ce sera le cas ailleurs."

8e - Bruno Senna, Williams : "Ce fut un week-end très difficile mais savoureux à la fin. J'ai effectué un bon départ et j'étais en bonne position pour le premier virage, mais c'est alors que quelques voitures se sont enchevêtrées devant moi et l'une d'elles m'a frappé. J'ai dû recommencer à zéro mais je suis resté calme. C'était très mouvementé, mais le rythme était bon et nous avons récolté de bons points pour l'équipe. Nous sommes ici pour cela et nous n'abandonnons jamais. Il y a une bonne énergie et un bon feeling alors que nous nous dirigeons vers les deux dernières courses, à Austin et au Brésil."

9e - Paul di Resta, Force India : "Ce fut une course très mouvementée pour moi, mais lorsqu'on considère comment l'épreuve s'est déroulée, je suis heureux d'avoir marqué des points. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé dans le premier virage car j'ai connu un bon départ et j'étais devant Nico (Hülkenberg), mais à la sortie du virage j'ai immédiatement réalisé que j'avais une crevaison. J'ai alors perdu beaucoup de terrain, mais le premier déploiement de la Voiture de Sécurité a relancé ma course. Nous allions tenter de rejoindre l'arrivée sans arrêter une seconde fois et j'ai pu monter jusqu'à la 5e place, mais lorsque la Voiture de Sécurité a été rappelée en piste, l'équipe m'a demandé de changer mon train de pneus. Mon rythme était très bon vers la fin et j'ai pu dépasser les Toro Rosso, mais je n'arrivais pas à doubler Senna. Il se servait de son DRS sur Massa, alors mes manœuvres étaient sans succès et j'ai dû me contenter de la 9e place."

10e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "J'ai réussi un bon départ, même si j'ai dû éviter un accident peu après. Mon rythme initial était plutôt bon et je gardais le contact avec Schumacher qui était sur des gommes tendres, alors que j'étais sur des gommes medium comme la plupart des autres, mais je n'arrivais pas à me rapprocher suffisamment pour le dépasser. Pendant mon deuxième relais sur la gomme tendre, je n'ai pas retrouvé mon rythme assez rapidement et j'avais des problèmes de freinage. Je suis retourné au stand lorsque le second déploiement de la Voiture de Sécurité a eu lieu ; ce fut une bonne décision car nous pensions suivre une stratégie à un seul arrêt, mais après avoir chaussé des pneumatiques tendres neufs j'avais un meilleur rythme en fin de course. Je suis assez content de terminer 10e car je ne m'attendais pas à marquer un point, mais je n'ai jamais abandonné et je me suis battu jusqu'à la fin. Schumacher se rapprochait de moi pendant les derniers tours, mais je suis parvenu à le retenir. Pour ce qui est de Vettel, qui me suivait derrière la Voiture de Sécurité, j'ai vu dans mes rétroviseurs qu'il avait frappé un panneau de polystyrène mais je n'ai aucune idée pourquoi c'est arrivé."

Une Mercedes à l'arrivée, mais pas dans les points
© Sutton Images
Agrandir

11e - Michael Schumacher, Mercedes : "Malheureusement, nous avons encore été malchanceux aujourd'hui. Vu ma crevaison, j'ai dû effectuer un autre arrêt très tardif et cela m'a coûté une place dans les points. Bien sûr, cela fait partie du jeu et on ne peut rien y faire, mais c'est vraiment dommage car nous avions un bon rythme et des points étaient à notre portée. Ma progression était bonne vers la fin de la course et j'espérais me rapprocher du top 10, mais je n'y suis tout simplement pas parvenu."

12e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "J'ai débuté la course à une place de mon coéquipier et je l'ai terminée deux places derrière lui. Je suis déçu de la façon dont ce Grand Prix s'est déroulé pour moi. J'ai fait un bon départ et grâce aux problèmes des autres, j'ai gagné cinq places et me suis retrouvé 12e à la fin du premier tour. Lorsque la Voiture de Sécurité est entrée en piste pour la première fois, l'équipe m'a rappelé au stand pour que je change mon premier train de pneus plus tôt que prévu ; c'était la bonne décision. Cependant, le second déploiement de la Voiture de Sécurité n'a pas joué en ma faveur. Daniel était alors sur des pneus moins usés et son rythme était plus élevé. C'est une bonne chose pour l'équipe qu'il ait réussi à marquer un autre point à la conclusion d'un week-end plutôt dur pour nous."

13e - Heikki Kovalainen, Caterham : "J'ai fait une bonne course aujourd'hui. En Inde (le week-end dernier), l'équilibre était bon et si ce n'avait été d'un problème de SREC, je suis sûr que j'aurais connu un meilleur après-midi là-bas. C'était la même chose ici. La voiture se comportait bien et avec plus de performances nous aurions pu nous mêler au combat. Il faut continuer à travailler sur les nouvelles pièces apportées ici pour être en mesure d'en extraire le maximum. Nous avons encore trois journées de piste ici (grâce aux essais réservés aux jeunes pilotes, ndlr), alors cela devrait nous aider. Nous avons de bonnes raisons d'être positifs pour les deux dernières courses. Aujourd'hui, mon départ s'est bien passé et mon rythme était plutôt bon. Une fois que les voitures plus rapides m'ont dépassé, je me suis retrouvé dans mon monde pour la majorité de la course. Le peloton s'est resserré avec chaque sortie de la Voiture de Sécurité, mais j'ai pu facilement m'éloigner (de mes adversaires). J'ai probablement tiré tout ce dont j'étais capable de la voiture aujourd'hui."

14e - Timo Glock, Marussia : "Après les qualifications décevantes d'hier, la journée s'est beaucoup mieux déroulée pour nous aujourd'hui et nous avions un bon rythme. Malheureusement, j'ai touché l'arrière de la voiture de Charles (Pic) lors du premier tour, ce qui m'a coûté un peu en termes d'aéro pendant mon premier relais. J'ai tenté de garder le contact avec Heikki (Kovalainen) mais il était un peu plus rapide, et j'avais du sous-virage, mais au moins j'ai pu distancer Petrov et le garder derrière moi pendant toute la course. Mon arrêt a été superbe et j'avais une très bonne vitesse de pointe comparé aux autres. Certains pilotes plus rapides sont éventuellement parvenus à me doubler, mais j'ai pu me battre brièvement contre eux. J'ai aussi mené une belle bataille contre Sergio Pérez pendant le dernier tour, même avec le DRS il n'a pas réussi à me dépasser. Le week-end s'est bien terminé, j'ai maintenant hâte aux deux prochaines courses."

Un accrochage et une pénalité arrêt/départ pour Pérez
© Sutton Images
Agrandir

15e - Sergio Pérez, Sauber : "Les choses se passaient vraiment très bien pendant la course et j'avais l'impression que même un podium était possible. Mais suite à mon arrêt, je me suis retrouvé coincé derrière Romain Grosjean et Paul di Resta. Je n'arrivais pas à les dépasser car je manquais de vitesse de pointe sur les lignes droites. Je devais risquer gros pour les doubler, mais malheureusement je suis entré en collision avec la Lotus et ma course a pris fin. C'est vraiment dommage car notre rythme de course était très bon."

16e - Vitaly Petrov, Caterham : "J'ai effectué un bon départ et j'étais côte-à-côte avec Heikki (Kovalainen). Nous nous serions probablement frappés si nous avions freiné tous les deux en même temps, alors j'ai freiné un peu plus tôt que lui. J'avais des problèmes d'adhérence par la suite et je ne sais pas trop pourquoi. Je n'avais pas le rythme pour attaquer pendant mes deux relais, j'avais du sous-virage pendant la majorité de la course et cela m'a vraiment retardé. C'est donc une course décevante pour moi, surtout lorsqu'on constate le bon rythme de Heikki, mais c'est ainsi parfois. La voiture se comportait bien vendredi, mais hier et aujourd'hui je n'avais plus de grip. Nous avons un peu de temps devant nous pour analyser les causes et ensuite s'assurer de retrouver un bon rythme pour la prochaine course à Austin."

17e - Pedro de la Rosa, HRT : "Je suis content d'avoir terminé la course car j'ai tout donné, mais aujourd'hui nous n'étions pas au même niveau que nos adversaires. Il y a eu un problème sur la grille de départ lorsqu'un des cordons d'une couverture chauffante s'est emmêlé dans un pneu arrière, alors j'ai dû démarrer de la voie des stands sur des pneus très froids. La voiture se comportait bien pendant la course, les pneumatiques ont parfaitement tenu le coup pour notre stratégie à un arrêt et nous avons bien contrôlé la température des freins et du moteur. Mais il nous manque deux dixièmes et j'espère que nous pourrons franchir ce pas lors des prochaines courses. Si nous ne réussissons pas, ce ne sera pas par manque d'effort ou de travail."

Abandons

Charles Pic, Marussia (moteur, 42e tour) : "Ce fut une course très difficile mais excitante aujourd'hui. Le premier tour a été tout un défi car je me battais contre Timo (Glock) et les Caterham, alors il se passait beaucoup de choses dans les premiers virages. Malheureusement, je suis sorti large et me suis retrouvé derrière eux. Mais à partir de ce moment, je menais une bonne bataille contre Vitaly (Petrov) et je suis passé près de le dépasser à plusieurs reprises. Toutefois, je ne pouvais surmonter l'avantage que lui procurait son SREC. Mon arrêt n'était pas tout à fait parfait, ce qui est dommage car j'aurais peut-être réussi à passer devant lui. Dans l'ensemble, je suis content d'avoir pu me battre contre une des Caterham, mais c'est juste dommage d'avoir abandonné sur un problème de moteur. Je dois dire que ce week-end a été très positif, alors on peut s'en féliciter et se concentrer sur les deux prochaines manches qui seront courues sur des circuits qui seront nouveaux pour moi. Bien sûr, le prochain est inconnu de tous (Austin) et je pense que ce sera très excitant."

Romain Grosjean, Lotus (accident, 38e tour) : "Je suis très heureux pour Kimi (Räikkönen). Nous attendions cette victoire et c'est un résultat incroyable pour toute l'équipe. Pour ma part, je suis déçu parce que cela se passait plutôt bien. Nous étions trois dans une bagarre serrée au virage 11 et puis Sergio (Pérez) est sorti de la piste au virage 13. Il est revenu au virage suivant vers l'intérieur et il ne m'a laissé aucune place pour passer. Là-dessus, Mark (Webber) est arrivé de l'arrière et nous nous sommes heurtés. C'est vraiment dommage. Un grand jour pour l'équipe, mais une journée noire pour moi."

Mark Webber, Red Bull (accident, 38e tour) : "Rien n'a vraiment fonctionné pour nous aujourd'hui. Je pense que nous étions compétitifs, mais je n'ai jamais eu le champ libre et avec le trafic ici, c'est difficile. Il y a eu plusieurs accidents lors de manœuvres de dépassement. Lors de l'accident qui a ultimement mis un terme à ma course, les voitures devant moi se sont frappées alors j'ai tenté de passer par l'intérieur. Je pensais avoir une opportunité, mais Grosjean a heurté ma voiture et c'était la fin pour nous deux. Peu importe ce que nous tentions, rien ne réussissait."

Hamilton n'est pas rentré aux stands sur le même véhicule
© Sutton Images
Agrandir

Lewis Hamilton, McLaren (perte de puissance, 20e tour) : "Je suis défait. Mon rythme était vraiment très bon depuis le début du week-end et je suis certain que nous aurions pu gagner aujourd'hui. J'ai eu un problème de pression dans le système d'alimentation en carburant. C'est arrivé très subitement, j'approchais un virage lorsque la voiture s'est tout simplement éteinte. Ma seule erreur de tout le week-end est survenue pendant le deuxième tour, lorsque mes freins n'étaient pas tout à fait à la bonne température et j'ai bloqué les roues dans le virage 8. Pour le reste, tout se passait vraiment très bien. La voiture était parfaite, c'était comme un rêve. J'étais en mode croisière et je m'éloignais des autres lorsque le problème est survenu. Mais nous aurons d'autres opportunités à Austin et à Sao Paulo. J'espère que nous pourrons nous imposer à l'avant car j'adorerais remporter une autre victoire ou deux pour McLaren avant la fin de la saison."

Narain Karthikeyan, HRT (accident, 8e tour) : "Aujourd'hui nous n'avions pas suffisamment de rythme, alors je me suis concentré à signer des chronos constants et à tirer le maximum de la voiture. Mais j'ai eu un problème de pression hydraulique et la direction de la voiture a figé, alors j'ai dû lever le pied. Malheureusement, Rosberg était derrière moi et il n'a pu m'éviter. C'était énormément malchanceux mais il faut tourner la page et penser au Grand Prix des États-Unis qui aura lieu dans deux semaines."

Nico Rosberg, Mercedes (accident, 8e tour): "La voiture était compétitive aujourd'hui, alors c'est vraiment dommage de ne pas avoir terminé la course ni marqué des points. Malheureusement, cette opportunité a disparu après mon incident du premier tour avec Romain (Grosjean) car j'ai dû retourner au stand pour un nouveau museau. Ensuite il y a eu l'accident qui m'a sorti de la course. Narain (Karthikeyan) m'a dit que sa direction avait cassé alors il devait freiner, mais je ne m'attendais pas à cela dans un virage à haute vitesse, je n'ai pas eu le temps de réagir. Je suis très heureux que nous soyons tous les deux indemnes. Je me suis rendu au centre médical par précaution, mais tout va bien. Je vais maintenant me concentrer sur les deux prochaines courses et espérer une bonne fin de saison."

Nico Hülkenberg, Force India (accident, 1er tour) : "Mon départ et mon approche du premier virage étaient très mauvais. C'est alors que je me suis retrouvé en sandwich ; je pense qu'il y avait mon coéquipier, une Sauber et une Williams autour de moi et j'ai manqué d'espace. J'ai essayé de m'en sortir mais il était trop tard. Les voitures se sont heurtées et ma course s'est terminée."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff